Événements mondiaux

Au Sénégal, Karim Wade fait un pas de plus vers la présidentielle … – Courrier international


Trente millions de FCFA, soit près de 45 000 euros : c’est la somme qu’a déposée ce 27 novembre Karim Wade. Cette caution financière, indique Sénéplus, est exigée par le code électoral pour pouvoir valider sa candidature à l’élection présidentielle du 25 février 2024. Karim Wade est le premier candidat à verser cette caution pour l’élection présidentielle à venir.

En exil au Qatar, Karim Wade a fait déposer cette somme par le trésorier de son parti, le Parti démocratique sénégalais (PDS), Abdoulaye Racine Kane, relate de son côté Dakar Actu. Le mandataire du candidat a assuré que Karim Wade reviendra bientôt de son exil qatari. “Un retour imminent”, a assuré le trésorier du PDS, qui a également indiqué que Karim Wade devrait également obtenir les parrainages nécessaires pour compléter sa candidature, indique quant à lui Sénépeople.

Quant à la provenance de l’argent, rapporte le site sénégalais Renwi, le mandataire du candidat du Parti démocratique sénégalais mentionne que “les 30 millions déposés viennent de la vente des cartes de membres lancée depuis un an mais aussi de la contribution des militants et sympathisants du parti”.

COURRIER INTERNATIONAL

Un retour toujours incertain

À 55 ans, le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade (2000-2012), dont il fut ministre, fait donc un pas de plus vers la présidentielle. “Il franchit ainsi une étape importante vers une potentielle candidature, même si des doutes persistent sur sa capacité effective à se présenter”, commente ainsi le site d’information sénégalais.

Mais sa situation judiciaire pose encore question, tempère tout autant la presse sénégalaise, qui rappelle que Karim Wade avait été condamné en 2015 à six ans de prison pour “enrichissement illicite”. Gracié l’année suivante par le président Macky Sall, il vit depuis au Qatar.

Reste à savoir si Karim Wade, qui nie les faits reprochés, pourra effectivement rentrer au Sénégal et obtenir du fisc le quitus indispensable à sa candidature. Sénéplus rappelle en effet que sa condamnation l’avait déjà empêché, lors de la présidentielle de 2019, de se présenter.

Quant à son retour au Sénégal, Sud Quotidien estime, de façon très critique, que “le mystère plane toujours” sur sa possibilité, à quelque trois mois de l’élection présidentielle de février 2024. “Viendra, viendra pas ! Le retour de Karim Wade au Sénégal est en passe de devenir une véritable arlésienne. Et pour cause, le mystère continue de planer sur les militants et sympathisants du Parti démocratique sénégalais (PDS), qui jusque-là ne voient toujours aucune ombre de leur candidat”, commente ainsi le site de Dakar.



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button