Problèmes sociaux

Le Limousin, territoire le plus pauvre de la Nouvelle-Aquitaine – Le Populaire du Centre


Isabelle Grimault, êtes-vous en phase avec le récent rapport du CESER (*), qui évalue à 2,2 millions le nombre de personnes dans un “halo de pauvreté” en Nouvelle-Aquitaine et à 780.000 celles sous le seuil de pauvreté ?

“Ce rapport fait une présentation fine et pertinente des situations de pauvreté. Il faut noter que, grâce aux filets de sécurité qui ont été mis en place, notamment pendant le confinement, le niveau de pauvreté n’a pas augmenté. Aujourd’hui, les effets de l’inflation rendent les choses encore plus compliquées. Des efforts ont été faits en matière de création d’allocations bien spécifiques, mais on voit que l’accès à des éléments élémentaires de la vie quotidienne peut être difficile.”

Le rapport souligne qu’à l’intérieur de la région, c’est en Limousin que se trouvent les zones les plus pauvres… 

“Oui, et c’est la Creuse qui a le taux de pauvreté le plus important de la région. Dans ce département, il n’y a pas forcément de problème d’emploi ou de nombre de logements, mais plutôt de qualité des logements, avec beaucoup de passoires thermiques, d’éloignement des biens et des services, d’éloignement des lieux d’emploi, de manque d’accueil pour les jeunes. Il y a aussi beaucoup de personnes âgées.”

Un travail spécifique est-il mené sur ce département ?

“Nous menons, avec le Département, une expérimentation pour suivre au plus près les dossiers de tous les allocataires de la Creuse, pour lever un maximum de freins, mettre les personnes dans le chemin de l’emploi, les accompagner en matière de formation ou de santé, suivre et relancer les dossiers. Avec les 3.000 allocataires concernés, on fait du cousu main. On travaille avec les entreprises sur des processus d’intégration différents. On travaille aussi en partenariat sur la mobilité, les soins, les addictions… Tout ce travail en commun portera ses fruits.”

Est-ce que les expérimentations Territoires zéro chômeur de longue durée, comme celle qui pourrait être lancée du côté de Saint-Léonard-de-Noblat, sont efficaces ailleurs en Nouvelle-Aquitaine ?

“Oui, on a comme exemple la construction d’un modèle économique dans les Deux-Sèvres, d’une entreprise qui devient un acteur important de la filière du recyclage des déchets. Mais la difficulté, c’est de faire en sorte que ces entreprises soient ensuite autonomes. Plus généralement, ce système permet un retour à l’emploi adapté, en CDI, dans divers domaines comme l’entretien des bâtiments ou les ateliers de couture. L’avantage de ces expérimentations, c’est un accompagnement très poussé de la personne, qui se continue même quand elle a trouvé un emploi.”

Nombre de personnes ont des droits sociaux mais ne les activent pas, en raison d’une trop grande complexité d’accès à ces droits. Qu’est-ce qui est fait dans ce domaine ?

“L’accès au droit peut être trop complexe ou les gens peuvent être dans des situations qui les éloignent de cela. Dans un an, une importante simplification devrait arriver avec le versement à la source des allocations. Les personnes devront justifier moins fréquemment de leurs droits et il n’y aura plus de rupture de versements. Mais on doit aussi proposer des services d’accueil proches et compétents. Il y a les Maisons France service. Il y a aussi l’accueil social inconditionnel de proximité, que l’on met en place avec les Départements, pour offrir une première étape de réponse à moins de 30 mn de chez soi. On peut aller plus loin avec des services itinérants. Il faut surtout éviter que les gens abandonnent les démarches.”

(*) CESER : Conseil économique social et environnemental régional, institution consultative.

 

Jean-Louis Mercier



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button