Politique

Métropole de Lyon. Élections métropolitaines : les élus de la … – Le Progrès


C’est, logiquement, le député Alexandre Vincendet qui a pris la parole ce lundi soir pour lire le vœu que, dans les semaines à venir, un certain nombre de communes de l’agglomération lyonnaise risquent également de soumettre à leur conseil.

Le but de ce texte est de soutenir la proposition de loi d’Étienne Blanc et Alexandre Vincendet qui demande le retour de la Métropole de Lyon au statut d’Établissement public de coopération intercommunale (EPCI).

22 maires pour 59 communes

La Métropole lyonnaise est en effet la seule de France à avoir un statut particulier, créé par la loi Maptam (1) du 27 janvier 2014. L’élection des conseillers métropolitains se fait au suffrage universel direct dans le cadre de 14 circonscriptions.

La conséquence est que toutes les communes ne sont plus représentées à la Métropole. Ce qu’a toujours dénoncé l’ancien maire de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or et président, à la Métropole, du groupe « Synergies élus & citoyens » Marc Grivel. Seuls 22 maires siègent au conseil métropolitain sur 59 communes et 14 communes n’ont aucun représentant.

« Priver une commune de son siège est un déni démocratique ! », nous avait expliqué Marc Grivel en 2016.

Et c’est bien contre ce « déni démocratique » que le sénateur Etienne Blanc et le député Alexandre Vincendet sont partis en bataille avec une proposition de loi.

« Il y a des situations ubuesques comme des communes où le maire ne siège pas et, par contre, son opposant, – qui est élu à la Métropole et qui fait partie de la majorité —, peut être vice-président. Cela veut dire que quelqu’un qui n’est pas majoritaire sur sa commune peut combattre le maire contre l’avis de la population », a détaillé Alexandre Vincendet.

Avant d’ajouter : « D’ailleurs, l’ensemble des autres métropoles en France, Bordeaux, Strasbourg ou Marseille ne veulent surtout pas du modèle métropolitain lyonnais ». La proposition de loi en question n’a « aucune incidence sur le découpage territorial de la Métropole de Lyon ni sur ses compétences », précise le texte du vœu.

Le vœu a été adopté par tous les élus de la majorité. Dans l’opposition, Yves Durieux (EELV) a voté contre et Christian Combier (divers gauche) s’est abstenu.

1. (Modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des Métropoles)



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button