Santé

Mort inattendue du nourrisson : les photos de bébés sur les paquets … – Ouest-France


Pour faire dormir un bébé en toute sécurité, les spécialistes recommandent de le coucher sur le dos, en turbulette, sans oreiller, jouet ni doudou. Le respect de ces consignes simples a permis de réduire de 75 % la mort inattendue du nourrisson (MIN), qui touche chaque année entre 250 et 350 bébés en France dans leur première année.

Problème, cette consigne n’est pas du tout répercutée par les fabricants de couches sur les photos de bébés présents sur les paquets. C’est ce qu’ont étudié des chercheurs de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) en collaboration avec le CHU de Nantes. Ils ont publié les résultats de leur étude, relayée dans Le Monde , dans le  Journal of Pediatrics .

Lire aussi : La mortalité infantile augmente en France : « Des décès pourraient être évités »

Le chiffre ne baisse plus en France

Ils ont constaté que sur les emballages présentant un nourrisson endormi (un peu de plus de 300 sur les 631 étudiés), 79 % n’étaient pas conformes avec au moins une des recommandations de couchage des autorités pédiatriques. Ils sont même 80 % en France et 94 % en Espagne. En France, 51 % des photos représentent un nourrisson couché sur le ventre ou sur le côté, et 44 % montrent des bébés avec un oreiller ou une couette dans son lit.

« Un bébé qui dort sur le ventre sur un paquet de couches suggère que cette position n’est pas aussi problématique que l’affirment pourtant les médecins depuis les années 1990 », a expliqué à nos confrères du Monde Anne-Laure Sellier, professeure de créativité et marketing à HEC et spécialiste des mécanismes d’influence du comportement du consommateur.

En France, le MIN ne baisse plus. C’est même l’un des pays où sa prévalence est la plus élevée en Europe, rappelle Santé publique France, qui estime que 50 % des cas pourraient être évités en respectant les consignes de couchage et les mesures de prévention en termes d’environnement.



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button