Événements mondiaux

L’industrie pourrait économiser 437 milliards de dollars par an grâce à des efforts en matière d’efficacité én – Boursorama


L’industrie mondiale
pourrait économiser environ 437 milliards de dollars par an à
partir de 2030 grâce à des économies d’énergie et pourrait
également réduire considérablement les émissions de carbone,
selon une étude.

Le rapport de l’Energy Efficiency Movement, un collectif
industriel qui compte parmi ses membres le suisse ABB,
l’allemand DHL Group

DHLn.DE

, le suédois Alfa Laval

ALFA.ST

et Microsoft

MSFT.O

, indique que quatre gigatonnes d’émissions
de carbone pourraient être économisées chaque année d’ici à 2030
si les entreprises doublaient leurs efforts en matière
d’efficacité énergétique.

Cela équivaudrait à retirer des routes 60 % des véhicules à
combustion interne dans le monde, selon le rapport consulté par
Reuters.

Les entreprises pourraient procéder à des audits énergétiques
réguliers, revoir la taille idéale des actifs industriels,
connecter les sites et les machines pour tirer parti des
synergies énergétiques et utiliser des moteurs plus efficaces,
selon le rapport.

“À l’approche de la COP28, il est important de démontrer qu’il
existe des solutions technologiques matures et concrètes pour
répondre aux problèmes de réchauffement climatique auxquels nous
sommes confrontés”, a déclaré Tarak Mehta, membre du comité
exécutif de l’ABB.

La conférence sur le climat COP28 aura lieu dans le courant de
l’année.

“Les énergies renouvelables ne pouvant apporter qu’une partie
de la réponse, il est indéniable que l’efficacité énergétique
joue un rôle essentiel dans l’accélération de la transition
énergétique en vue d’atteindre des émissions nettes nulles d’ici
à 2050.”

L’industrie, notamment les fabricants de ciment, d’acier et de
produits chimiques, utilise certaines des techniques de
production les plus polluantes et est confrontée au processus
coûteux de décarbonisation pour atteindre les objectifs
climatiques et rester compétitive.

La semaine dernière, l’Administration américaine d’information
sur l’énergie (EIA) a déclaré que la consommation
mondiale d’énergie augmentera probablement jusqu’en 2050 et
dépassera les progrès en matière d’efficacité énergétique, sous
l’effet notamment de la croissance démographique et de
l’élévation du niveau de vie.

Les ressources autres que les combustibles fossiles, y compris
les énergies renouvelables, produiront davantage d’énergie
jusqu’en 2050, mais cette croissance ne suffira probablement pas
à réduire les émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie.



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button