Organisations internationales

Pas de matchs de la Palestine en Algérie – Le Point


Douche froide pour l’équipe de football palestinienne. Le geste de l’Algérie envers la Fédération de Palestine de football a été stoppé net par la Fifa et la Confédération asiatique de football (Asian Football Confederation, AFC). L’Algérie avait décidé, le 15 octobre, d’accueillir, à la demande de la Fédération de Palestine de football, tous les matchs officiels ou non de la sélection des Lions de Canaan dans le cadre de la préparation de la sélection palestinienne de football aux éliminatoires de la Coupe du monde 2026 et de la Coupe d’Asie des nations 2027 et de prendre en charge tous les frais liés à ces événements. Un geste de solidarité voulu par Alger.

Le « niet » de la Fifa

Mais le 19 octobre, la Fédération algérienne de football (FAF) a reçu une missive de son homologue palestinienne lui indiquant que l’AFC ainsi que la Fifa « n’ont pas donné une suite favorable concernant la domiciliation des matchs de sa sélection nationale en Algérie, tout en obligeant cette dernière à évoluer dans sa zone, à savoir le continent asiatique, conformément à la réglementation en vigueur », selon un communiqué de la FAF.

« Objectivement parlant, il est vrai que les trop longues distances pour les déplacements jusqu’en Algérie des équipes, comme celles d’Australie, peuvent expliquer le veto de la Fifa et de l’AFC », reconnaît l’auteur et journaliste spécialiste du football Nazim Bessol. « Mais l’argument géographique semble être employé par les instances mondiales et régionales à leur guise », nuance le fondateur du site footafrique.com. « Pourquoi, alors, est-il tout à fait normal qu’Israël ou la Turquie ou même la Russie jouent – avant l’exclusion de la Russie à la suite de la guerre en Ukraine – en Championnat d’Europe ? » argue le spécialiste. La Russie et la Turquie sont considérées par l’UEFA comme étant des pays transcontinentaux (entre l’Asie et l’Europe). Cinq pays du continent asiatique font partie de l’UEFA : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, le Kazakhstan et Israël. Après la guerre de 1973, Israël a été exclu de toutes les fédérations sportives d’Asie avant d’être accepté dans les organisations européennes.

À LIRE AUSSILa guerre Hamas-Israël vue d’Alger

Où joueront les Palestiniens ?

Selon le site d’informations sportives DZ Foot, « la situation demeure incertaine pour les Palestiniens, évidemment pas dans la capacité d’accueillir leurs rencontres sur leur territoire. Il paraît plausible que le Qatar, qui dispose d’enceintes de haut niveau en raison de la Coupe du monde 2022, leur permette d’organiser les différents matchs de qualification pour la Coupe du monde 2026 et la Coupe d’Asie des nations 2027 ». Selon la fédération palestinienne, d’autres pays ont proposé d’accueillir leur sélection nationale : la Jordanie, le Koweït, l’Arabie saoudite, la Malaisie et l’Indonésie. Entre-temps, la sélection palestinienne, entraînée par le Tunisien Makram Daboub, « demeurera à l’étranger afin de respecter tous ces engagements dans les différentes compétitions », a précisé la Fédération de Palestine de football.

La première rencontre qui devait être jouée sur la pelouse algérienne opposera les Palestiniens à l’Australie, le 21 novembre, pour les qualifications au Mondial (deuxième journée du groupe 1 comprenant la Palestine, l’Australie, le Bangladesh et le Liban).

L’équipe de Palestine occupe actuellement le 97e rang du classement Fifa et reste sur une défaite au Vietnam le mois dernier en amical (2-0).

Pour rappel, la Fédération algérienne de football avait suspendu toutes les manifestations footballistiques « jusqu’à nouvel ordre » en solidarité avec les Palestiniens.

À LIRE AUSSIConflit militaire, occupation coloniale… L’attaque du Hamas vue par la presse arabe

dmp



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button