Droit international

Des stars du monde du foot sur des terrains de la démocratie … – La Nouvelle République


Des stars du monde du foot sur des terrains de la démocratie condamnent

Agression sioniste à Ghaza

,De nombreux footballeurs ont été critiqués pour s’être exprimés sur le conflit israélo-palestinien, tandis que d’autres ont été reprochés pour leur silence.

Avec la recrudescence des hostilités entre Israël et la Palestine, les acteurs du football marchent sur des œufs. Bien que le sujet soit principalement politique, il a aussi de lourdes conséquences humanitaires qui touchent le monde du football.

Prendre position n’est pas sans risques
La FIFA, organe dirigeant du football, a toujours été officiellement considérée comme apolitique. Cependant, la pression pour s’exprimer augmente à mesure que le conflit s’intensifie. Mais prendre position n’est pas sans risques. Plusieurs footballeurs en Europe ont constaté récemment que prendre position dans ce conflit sensible peut se retourner contre eux, tout comme le fait de rester silencieux.En Allemagne, Anwar El-Ghazi, international néerlandais, a été suspendu le 17 octobre 2023 par le club de Mayence pour un message de soutien à la Palestine sur les réseaux sociaux, considéré comme «inacceptable» et «non conforme aux valeurs du club», selon un communiqué du club de Bundesliga.

Quand les réseaux sociaux censurent les contenus de l’une et pas de l’autre partie
Selon le journal «So.Foot», c’est l’ancien attaquant de Lille Anwar El Ghazi s’est exprimé, au même titre que de nombreux joueurs de football, sur le conflit israélo-palestinien. « Quand l’une des parties est financée par les milliards de dollars, ce n’est pas une guerre. (…) Quand les réseaux sociaux censurent les contenus de l’une des parties et pas de l’autre, ce n’est pas une guerre, a notamment écrit l’intéressé dans un post désormais supprimé des réseaux sociaux. C’est un génocide et une destruction de masse et nous y assistons en direct». Noussair Mazraoui, joueur marocain, fait face à des accusations similaires de la part du Bayern Munich après avoir exprimé son soutien à la cause palestinienne le 15 octobre 2023. Dans ce contexte, la Premier League envisage de recommander à ses clubs membres de ne pas autoriser l’affichage de drapeaux israéliens et palestiniens dans les stades.

La barbarie du régime extrémiste de Netanyahu
Pour le journal «Investigation», la barbarie du régime extrémiste de Netanyahu comme des dirigeants précédents d’Israël semble ne connaitre aucune limite. Lui et son gouvernement corrompu portent la responsabilité de cette tragédie. Netanyahu est arrivé à un tel point de cruauté et de folie sanguinaire qu’il affirme vouloir éliminer tous les Palestiniens qui, aux yeux de son ministre de la Défense ne seraient « plus des humains mais des animaux». Les bourreaux du peuple palestinien semblent avoir fait le choix d’une solution finale afin d’en finir avec la nation palestinienne qui à leurs yeux est une nation de trop. Ils piétinent avec la bénédiction de nombreux gouvernement européens à violer des Conventions de Genève de 1949 qui ont établi un cadre juridique pour la guerre après les tribunaux de Nuremberg pour les responsables nazis. Plus de 50 atrocités sont définies dans le Statut de Rome, le traité fondateur de la Cour pénale internationale, parmi lesquelles le meurtre, la torture, le viol et la prise d’otages.

Crimes contre l’humanité
Les « crimes contre l’humanité » sont des actes tels que le meurtre, la réduction en esclavage, l’extermination, le viol, la persécution et tous autres actes inhumains, commis « dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque ». Ce journal ne s’arrete pas qu’a ça Netanyahu assassine, car il bénéficie du « soutien inconditionnel » des Etats-Unis, de l’Union européenne comme de la France. Alors que la situation sanitaire à Gaza tourne au cauchemar et fait craindre le pire, il est significatif que le premier geste de Washington a été d’expédier face au Liban le plus grand porte avions de sa marine de guerre et des cargaisons d’armements pour une des armées les mieux équipée au monde, qui de surcroit dispose de l’arme nucléaire acquise en violation des règles établies par le système international.

Les stars européennes de football condamnent
Le journal «Le Devoir» évoque des tueries de masse, bombardements d’un territoire en état de siège, choque le monde, l’Opinion rapporte ce que les stars européennes de football condamnent aux nez et à la barbe les tueries, les « crimes contre l’humanité » sont des actes tels que le meurtre, la réduction en esclavage, l’extermination, le viol, la persécution et tous autres actes inhumains, commis « dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque». On est au coeur au coeur des « crimes de guerre » qui se définissent comme des violations graves du droit international commises à l’encontre de civils ou de combattants pendant un conflit armé, une « grave violation » des Conventions de Genève de 1949 qui ont établi un cadre juridique pour la guerre après les tribunaux de Nuremberg pour les responsables nazis.

Pogba, Ribéry, Salah, Mahrez…
affichent ouvertement…
La réponse des stars de football est encore plus criante que les accusations qui s’accélèrent sur celles qui tournent la à ceux qui transforment les plateaux télés d’espaces de condamnations et de dénonciations de ceux qui soutiennent les actes barbares israéliens. Le journal Opinion, rapporte que les Pogba, Ribéry, Salah, Mahrez…affichent ouvertement leur soutien à la Palestine sur les réseaux sociaux ces derniers jours, alors que tensions et violences entre Israël et Palestine connaissent un fort regain. Cet engagement public a même dépassé la seule communication numérique :  »samedi dernier, au moment de célébrer la victoire en Coupe d’Angleterre avec leur club de Leicester, le Français Wesley Fofana et le Britannique Hamza Choudhury, ont brandi un drapeau palestinien au stade Wembley, à Londres. Choudhury l’a aussi porté sur les épaules lorsqu’il a récupéré sa médaille’ .

«Stick to football»
Noussair Mazraoui et Zakaria Labyad, deux internationaux marocains évoluant à l’Ajax Amsterdam, ont selon le même journal «l’Opinion», pris parti en affichant sur Instagram une image accompagnée d’une légende « Free Palestine ». En Angleterre, l’Egyptien Mohamed Elneny a même été convoqué par la direction de son club, Arsenal, après avoir tweeté « Mon cœur, mon âme et mon soutien pour toi, Palestine ». C’est en particulier l’une des images de ce tweet qui a provoqué la colère des fans juifs d’Arsenal, d’après le Jewish Chronicle. On y voit des images pro-Palestine à l’intérieur d’une carte d’Israël, avec cette légende : «Palestinian Lives Matter».

«Nos joueurs ont le droit d’exprimer leur opinion sur les réseaux»
« Comme tout employé d’Arsenal, nos joueurs ont le droit d’exprimer leur opinion sur leurs réseaux, affirme le club. Mais « nous avons voulu discuter avec «Mo» pour qu’il comprenne les implications plus larges » que peut avoir son tweet. « En tant que club, nous nous engageons à combattre et à éliminer toute forme de discrimination et défendons la nécessité de l’égalité et de la diversité dans tous les domaines de la vie. » Il faut dire qu’Arsenal était sous pression : le groupe Lavazza, un de ses sponsors, a engagé des « discussions urgentes» avec le club londonien « pour lui faire savoir que nous sommes préoccupés que le club soit associé à un tel message. Le contenu de ce tweet n’est pas du tout en phase avec les valeurs de notre entreprise. Lavazza est pleinement engagé contre le racisme et l’antisémitisme ».

Atal et les autres…
Alors que le football français est rythmée ces dernières heures par une polémique impliquant le latéral algérien de l’OGC Nice, Youcef Atal, après avoir republié une vidéo polémique contre Israël, dans laquelle un prédicateur palestinien invoque Dieu d’envoyer «un jour noir sur les juifs» et «d’accompagner la main» des habitants de Ghaza «s’ils jettent la pierre», plusieurs internationaux de la sélection marocaine, dont l’attaquant du Galatasaray, Hakim Ziyech, ont indirectement accusé le réseau social Instagram de passer sous silence les messages de soutien à la Palestine publiés en story.
«Les joueurs de l’équipe nationale du Maroc, Aboukhlal, Ziyech, Mazraoui et Sabiri ont tous posté des story en faveur de la Palestine mais vous ne pouvez voir les story que si vous allez sur leur profil, ils essaient de nous faire taire, c’est nous contre le MONDE !», est-il écrit en anglais sur la story postée par l’ancien joueur de Chelsea. Pour rappel, Hakim Ziyech avait, un peu plus tôt dans la journée, publié un message de soutien et d’hommage aux victimes palestiniennes dans les ripostes d’Israël : «Du fleuve à la mer, la Palestine sera libre», a écrit le joueur de 30 ans avec une citation de Malcolm X.

Résumé H. Hichem



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button