Immobilier

Perpignan : la motion du RN pour expulser les “délinquants et leur … – L’Indépendant


Ce lundi 23 octobre 2023, le Rassemblement national présentait à l’assemblée communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole sa motion pour “l’expulsion systématique des délinquants et de leur famille, bénéficiant d’un logement social”. Sans surprise, elle a suscité de vifs débats. Mais a été rejetée par les élus. 

40 votes contre, 32 pour, 7 abstentions et 3 blancs : le couperet est tombé ce lundi 23 octobre 2023 pour la motion présentée par le groupe Rassemblement national de Louis Aliot au conseil communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole. Il est 19 heures passé, quand Xavier Baudry soumet aux 87 autres élus de l’Agglo sa proposition de motion pour “l”expulsion systématique des délinquants et de leur famille, bénéficiant d’un logement social, pour des délits commis sur site”. 

Immédiatement, comme il l’avait fait dans L’Indépendant, l’ancien maire communiste de Cabestany Jean Vila s’oppose vivement à ce texte. Mais il n’est pas le seul. La vice-présidente et maire du Soler, Armelle Revel-Fourcade milite contre cette motion, en commençant par souligner… qu’elle existe déjà : “Elle a été signée le 28 juin 2022 par notre ESH-HPM (bailleur social de Perpignan Métropole Méditerranée) avec la préfecture, le parquet, la gendarmerie et la police nationale. Elle définit les objectifs et moyens mutuels pour renforcer la sécurité et la tranquillité des résidents du parc de logements sociaux sur le territoire communautaire“. Elle précise que cette convention de juin 2022 prévoit déjà : “l’articulation par l’ESH-HPM, avec le parquet, de procédures judiciaires au titre des troubles de jouissance et sur la question de la lutte contre les stupéfiants“. 

Dans l’assemblée, le maire de Pézilla-la-Rivière Jean Paul Billès, tout comme l’élue perpignanaise d’opposition Christine Moulenat, argumentent contre cette motion. Le président lui-même, Robert Vila (LR), se place en sa défaveur. “Effectivement il existe des problèmes et il faut y amener des réponses. Mais la majorité des sujets [évoqués ici] sont d’ordre national et doivent être portés dans une autre assemblée“. Et finissant par gronder : “Je ne voudrais pas que le travail que nous faisons ici pour nos territoires, nos agriculteurs, nos chefs d’entreprise, soit occulté par ceci (la motion) qui n’est pas la priorité de notre conseil communautaire“.

In fine, oralement, l’élu perpignanais d’opposition Pierre Parrat a fait partie des rares à assurer être favorable au texte : “Car l’Etat ne s’en préoccupe pas [du sujet]. Nous devons donc envoyer un signal, même s’il est imparfait“. Face aux débats et au vote, Charles Pons (RN) a ironisé : “Les Républicains catalans est devenu le parti de droite le plus à gauche de notre département“.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button