Événements mondiaux

Le cigarettier coréen KT&G se développe au Kazakhstan et en … – Génération Sans Tabac


Septième opérateur mondial du tabac en valeur, le cigarettier coréen KT&G est en phase d’expansion. Il vient d’investir lourdement au Kazakhstan, sur les segments des cigarettes classiques et des dispositifs électroniques, ainsi qu’en Indonésie. KT&G profite également d’un partenariat avec Philip Morris pour s’implanter sur de nouveaux marchés.    

Bien que peu connu du public, le cigarettier coréen KT&G gagne progressivement en ampleur. Discret en Europe de l’Ouest mais leader sur son marché intérieur, KT&G, exporte ses produits en Asie, aux Etats-Unis et en Europe de l’Est. Septième multinationale du tabac en termes de revenus, KT&G est aussi la septième en termes de capitalisation boursière[1].

Investissements dans deux nouveaux sites de production

KT&G entend à présent renforcer ses capacités de production à l’étranger. Ayant noué un accord et reçu un soutien du ministère de l’Investissement indonésien, le cigarettier a lancé en septembre 2023 la construction d’une usine dans l’Est de Java.

Le 11 octobre 2023, c’est au Kazakhstan que KT&G a amorcé la construction d’une autre usine de 200 000 m2, qui devrait être opérationnelle en 2025[2]. Conçu comme une « base de production hybride », l’usine du Kazakhstan devrait produire à la fois des cigarettes classiques, du tabac chauffé et des dispositifs électroniques de type cigarettes électroniques[3]. La localisation de cette usine au Kazakhstan appuiera une stratégie de diffusion des produits sur toute la région eurasienne.

Les deux nouvelles usines doubleraient les capacités de production de KT&G à l’étranger. KT&G espère augmenter ses ventes de 50 % d’ici 2027 et, dans sa stratégie à long terme dévoilée en janvier 2023, entend effectuer un « bond vers les hauts gradins mondiaux ». En 2021, KT&G a réalisé un bénéfice net de 700 millions d’euros[4]. Ses autres secteurs d’activité englobent les aliments et boissons, les aliments de santé (« alicaments »), les produits pharmaceutiques et l’immobilier.

Partenariat entre KT&G et Philip Morris International

En janvier 2020, KT&G a noué un partenariat avec Philip Morris International (PMI) pour commercialiser divers produits « sans fumée » aux côtés du dispositif de tabac chauffé IQOS[5]. Ceci a permis à KT&G de lancer son dispositif de tabac chauffé lil SOLID et ses sticks de tabac Fiit en Russie en août 2020, puis trois semaines plus tard en Ukraine. Les produits de KT&G se situant en milieu de gamme, cette collaboration permet notamment à PMI de placer son produit IQOS en haut-de-gamme. Elle a également facilité l’implantation au Japon du dispositif mixte lil HYBRID de KT&G, qui combine feuilles de tabac et e-liquide. PMI a, de cette manière, pu augmenter ses parts de marché pour faire face à Japan Tobacco International (JTI) sur son propre terrain.

L’alliance avec PMI offre ainsi à KT&G l’opportunité d’étendre son champ d’action et de profiter de ses réseaux commerciaux. Les investissements mixtes de KT&G indiquent toutefois que, comme PMI, l’opérateur coréen ne renonce pas pour autant à produire des cigarettes classiques.

Philip Morris est aussi très actif au Kazakhstan

PMI possède également un site de production au Kazakhstan et a fait pression à plusieurs reprises sur ce pays. En 2019, PMI avait enrôlé des chercheurs en médecine kazakhs pour apporter une caution scientifique à ses produits IQOS. Cette opération avait échoué après intervention de la Coalition nationale pour un Kazakhstan sans tabac. Au printemps 2020, PMI avait tenté d’empêcher l’adoption du nouveau code de santé publique kazakh, mais avait été débouté au Parlement Le Global Tobacco Industry Interference Index 2021 estime toutefois que le Kazakhstan manque de transparence dans ses relations avec les industriels du tabac, et que des mesures préventives sont nécessaires pour protéger ses acteurs publics de cette industrie[6].

Mots-clés : KT&G, PMI, Kazakhstan, Indonésie, tabac chauffé, produits hybrides

©Génération Sans Tabac

MF


[1] NB : n’étant pas côté en bourse, le chinois CNTC n’apparaît pas dans ces classements. Voir notre dossier Tabac, ententes et concentration des acteurs.

[2] Dong-hwan K, KT&G to build tobacco factory in Kazakhstan, The Korea Times, publié le 17 octobre 2023, consulté le jour même.

[3] Woo-Hyun S, KT & G to build new tobacco plant in Kazakhstan, The Investor, publié le 13 octobre 2023, consulté le 17 octobre 2023.

[4] Financial Information, KT&G, consulté le 17 octobre 2023.

[5] Newer Nicotine and Tobacco Products: Philip Morris International, Tobacco Tactics, publié le 9 février 2023, consulté le 17 octobre 2023.

[6] Assunta M, Global Tobacco Industry Interference Index 2021. Global Center for Good Governance in Tobacco Control (GGTC), novembre 2021, 72 p.

Comité national contre le tabagisme |



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button