Politique

La tension monte encore entre francophones et Flamands sur le climat : “Les ambitions de la Région flamande… – lalibre.be


Le ministre bruxellois de l’Environnement, Alain Maron (Écolo), qui préside actuellement la Conférence nationale climat, a annoncé lundi qu’il envoyait le dossier de la politique climatique belge au Comité de concertation entre les gouvernements fédéral et des entités fédérées. Motif invoqué : les ambitions climatiques “faibles” de la Flandre au regard des objectifs européens à atteindre par la Belgique. “Le refus de la Flandre d’endosser l’objectif de − 47 % [d’émissions] de gaz à effet de serre et sa volonté de régionaliser les accises et la fiscalité énergétique rendent les négociations entre entités très complexes”, selon le ministre.

Alain Maron a également rappelé avoir décidé en juillet de ne pas remettre de projet de plan belge à l’Union européenne et de continuer les discussions sur la répartition équitable des objectifs contraignants et des recettes provenant de l’échange de droits d’émission. Il l’avait décidé après avoir constaté que le projet de plan national énergie-climat (PNEC) n’atteignait alors pas les objectifs contraignants, en raison d’une ambition trop basse et des mesures trop faibles de la Flandre.

“Les sottises” des écologistes

Lundi, les différents ministres belges du Climat et de l’Énergie se sont à nouveau réunis. “Et force est de constater que, malgré le travail intense des derniers mois, les ambitions de la Région flamande ne sont toujours pas à la hauteur des enjeux climatiques et des objectifs assignés à la Belgique par la Commission européenne”, selon l’écologiste.

“M. Maron ne semble réaliser que maintenant que la Flandre est sérieuse dans sa position, a réagi lundi soir la ministre flamande de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA). Depuis le début, j’ai clairement indiqué que la Flandre ne participerait pas à l’appel d’offres pour des pourcentages inférieurs à − 47 %. Les gouvernements dominés par les écologistes et Groen dans notre pays se sont entendus contre la position flamande, je suppose donc qu’ils accepteront également les conséquences de leur politique climatique. Ne pas le faire serait hypocrite […] J’ai promis aux Flamands de les protéger contre les sottises et je n’ai pas l’intention d’y renoncer.”



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button