Droit international

En direct, guerre Israël-Hamas : la Croix-Rouge dit avoir facilité la … – Le Monde


Le point sur la situation à la mi-journée

Le général Daniel Hagari, porte-parole de l’armée israélienne, a fait état dimanche de la mort de plusieurs dizaines de membres du Hamas, dont le chef adjoint de son « réseau de tirs de roquettes », au lendemain de l’annonce de l’intensification des bombardements dans la bande de Gaza.

L’armée israélienne a informé 212 familles qu’un des leurs était détenu par le Hamas, a, par ailleurs, annoncé le général Hagari, ajoutant que le nombre d’otages restait provisoire à ce stade.

Onze déplacés sont morts dimanche matin dans le bombardement d’un café de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, où ils avaient trouvé refuge, a annoncé l’agence de presse palestinienne WAFA. Quatre autres civils ont, selon elle, été tués dans la même localité, et onze à Rafah, toujours dans le sud de l’enclave. L’administration de la bande de Gaza, aux mains du Hamas, avait auparavant fait état de 55 morts à la suite des bombardements de la nuit.

L’armée israélienne a signalé dimanche de nouveaux échanges de tirs à la frontière libanaise, où le Hezbollah cherche, selon elle, à élargir le conflit avec le Hamas. En fin de matinée, Tsahal disait être intervenue contre plusieurs « escouades terroristes » et avoir intercepté un drone. Elle signale aussi des tirs de missiles antiaériens, lesquels ont entraîné une riposte en territoire libanais.

« Jusqu’ici, notre réaction a été mesurée, tactique et limitée aux secteurs proches de la frontière (…). Le Hezbollah joue un jeu très, très dangereux. Il aggrave la situation. Nous assistons chaque jour à une multiplication des attaques. Le Hezbollah agresse et entraîne le Liban dans une guerre dont il ne tirera aucun profit, mais dans laquelle il risque de perdre beaucoup », a averti Jonathan Conricus, porte-parole de l’armée israélienne.

Des bombardements israéliens ont mis hors service les deux principaux aéroports de Syrie, à Damas et Alep, rapporte l’agence de presse officielle SANA, citant une source militaire. Les sites avaient déjà été bombardés par Tsahal le 12 octobre.

L’armée israélienne « doit viser le Hamas, pas les Palestiniens », a dit la ministre des affaires étrangères française, dans un entretien accordé à La Tribune à l’occasion du sommet pour la paix qui s’est déroulé samedi au Caire.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button