Politique

Saint-Genis-les-Ollières. Conseil municipal : le projet d’une nouvelle … – Le Progrès






















Saint-Genis-les-Ollières. Conseil municipal : le projet d’une nouvelle antenne relais agite les débats



Accédez à tous les contenus en illimité

S’ABONNER





  • Politique


  • Conseil municipal : le projet d’une nouvelle antenne relais agite les débats

Chargé de présenter le projet, l’adjoint Jean-Pierre Cochard précise : « L’opérateur a pour projet d’implanter une antenne de 24 m de haut. Quand un tel projet est aux normes du respect des effets des ondes, on ne peut pas s’y opposer. Par le passé, nous nous étions opposés à l’implantation d’antenne. À chaque fois, la mairie a perdu devant le Tribunal. Nous savons qu’elle sera sur un site naturel sensible donc on sera vigilant. »

Dans les rangs de l’opposition, Anne Calendras s’insurge : « Ce n’est pas un terrain privé. Il appartient à la mairie. Est-ce que l’on est prêt, en se promenant, à voir une telle antenne se dresser dans un secteur boisé protégé proche des Conviviales avec au sol des orchidées protégées ? »

« Ce terrain est du domaine privé de la commune »

Le maire Didier Cretenet rétorque : « Ce terrain est du domaine privé de la commune. Nous ne sommes pas sur les mêmes contraintes. Chaque fois que l’on a refusé un projet d’antenne, on a été condamnés. On ne peut pas s’y opposer car c’est un domaine d’intérêt général ». Dans les rangs de la majorité, Élise Michallet s’est abstenue en déclarant : « Il va falloir aménager l’accès à la parcelle pour la société. C’est vrai que si l’on refuse, l’opérateur ira solliciter un propriétaire privé à 5 mètres de l’autre côté de la parcelle. » L’opposition a voté contre.

Présent dans la salle, l’ex-élu et membre actif de Chante Ruisseau, Antonio Gonzalez est intervenu en fin de débats : « Sur cette même parcelle, on s’est battu par le passé contre le projet de pénétrante. On a lutté contre l’anneau des sciences. On peut poser les limites au développement ! J’ai beaucoup de peine de voir arriver cette antenne sur une zone naturelle près des habitations des Conviviales où pousse l’orchidée Laxiflora classée et protégée. »

Saint-Genis-les-Ollières – Les jeunes élus ont aussi participé au conseil

L’entame du conseil a permis de présenter les jeunes élus du conseil municipal d’enfants. Les enfants éliront leur prochain conseil d’ici la fin de l’année. « La nouvelle équipe sera présentée en janvier au moment des vœux », précise l’adjointe Joëlle Roche. Par la suite, le maire et son équipe ont apporté le soutien de la commune à la proposition de loi visant à transformer le statut particulier de la Métropole de Lyon. « Ce soutien à cette proposition, c’est pour que les maires soient plus représentés au sein de la future Métropole. L’objectif est que chaque commune soit représentée », précise le maire. L’adjointe Martine Bernier rajoutant : « Je n’ai pas l’impression que l’on soit représenté à la Métropole ». Seuls 22 maires sur 59 siègent à la Métropole et 14 communes n’ont aucun représentant. L’opposition a voté contre ce soutien. Dans le domaine de la culture, les élus ont autorisé le maire à demander des subventions à la Région et à la SACEM pour le festival “Changer d’air”. La prochaine édition aura lieu en mai 2024. Une convention avec la commune de Craponne va être renouvelée pour la soirée de lancement dans la salle Eole.



Saint-Genis-les-Ollières – « J’ai beaucoup de peine à voir une antenne relais sur une zone naturelle »

L’ex-élu et membre actif de Chante Ruisseau, Antonio Gonzalez (dans le public) est intervenu en fin de débats : « Sur cette même parcelle, on s’est battu par le passé contre le projet de pénétrante. On a lutté contre l’anneau des sciences. On peut poser les limites au développement ! J’ai beaucoup de peine de voir arriver cette antenne sur une zone naturelle près des habitations des Conviviales où pousse l’orchidée Laxiflora classée et protégée. On va se battre : » Réponse du maire : « On ne peut pas s’opposer au développement de la téléphonie mobile car c’est une volonté des hauts responsables de l’État. »





Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button