Éducation

Batteries : on va former en masse – Sud Ouest


Toute la filière impliquée

C’est l’ensemble de la filière qui est concerné, des matériaux au recyclage en passant notamment par la vente, la maintenance et la réparation. Et presque tous les niveaux d’études sont représentés, de bac – 3 à bac + 8. « Nous avons rencontré tous les industriels du territoire pour connaître leurs perspectives de recrutement et leurs besoins en formation sur cinq ans », explique Karine Desroses, vice-présidente de la Région en charge de la formation professionnelle. « Toute l’année 2022, des groupes de travail ont rassemblé entreprises, écoles, organismes de formation, etc. En tout, 23 structures ont été engagées dans ce projet afin qu’il réponde aux attentes de la manière la plus pertinente possible. »

Une partie des personnes formées le seront via des actions de formation en situation de travail (Afest). « Beaucoup d’entreprises du secteur l’ont demandé, nous proposerons donc un certain nombre de formations pensées sur ce principe. Battena est un peu un dispositif pionnier, dans la mesure où il a été conçu à 100 % pour et avec les industriels du secteur – lequel est évidemment novateur et nécessite des compétences précises et parfois inédites – et correspond donc totalement à leurs besoins. Nous pensons qu’il s’agit notamment d’un dispositif idoine pour les salariés en reconversion », assure Karine Desroses.

Pour les secteurs industriels concernés, il était urgent de former de la main-d’œuvre à ces métiers forcément nouveaux, et le plus rapidement possible. Ils sont donc un certain nombre à être impliqués dans ce projet Battena, et plus globalement à s’être saisis du sujet de la formation. Parmi eux, l’Union des industries et métiers de la métallurgie. Raphaël Arbina en est le directeur du pôle formation en Gironde.

« Se mettre à jour en permanence »

« Dans nos voies de formation, explique Raphaël Arbina, nous adaptons les certifications existantes au sujet de la batterie. Ce qui suppose un gros travail d’ingénierie pédagogique. Par exemple, le BTS électrotechnique est pensé pour s’appliquer à ces équipements, idem pour la conception et réalisation de systèmes automatisés ou encore la maintenance des systèmes. À la base, nos formations sont certes techniques, mais elles ont vocation à être déployées dans tous les secteurs industriels. Là, il faut se mettre à jour en permanence pour s’adapter à une technologie particulière et qui évolue à toute vitesse. »

Mais une technologie, aussi, qui semble séduire de plus en plus de jeunes. « Ils ont le sentiment de travailler dans un secteur qui a du sens, celui d’œuvrer à la transition écologique et de se lancer en plus dans un métier où ils seront très demandés. Sans compter une autre donnée majeure : il y a beaucoup d’acteurs du domaine en Nouvelle-Aquitaine, ils peuvent donc rester dans une région à laquelle beaucoup sont attachés », assure Raphaël Arbina.

Ils ont le sentiment de travailler dans un secteur qui a du sens

Ambitionnant de venir l’un des leaders européens de la gestion thermique dans le domaine des transports, Exoes, implanté à Gradignan (33), est confronté à la difficulté de trouver des ingénieurs et des techniciens spécialisés dans la batterie. « Nous venons en appui des constructeurs automobiles ou de l’aéronautique pour le refroidissement par immersion des batteries », précise Beverley Savarieau, responsable des ressources humaines de l’entreprise.

« Notre difficulté réside dans le fait de recruter des personnes ayant les compétences que nous cherchons. Nous devons aujourd’hui les recruter en interne. Pour une société comme la nôtre, d’une cinquantaine de salariés, le programme Battena est important, car il va nous permettre de structurer notre offre de formation, ce qui bénéficiera aussi à tout l’écosystème. »



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button