Politique

Allemagne: un mouvement de gauche anti-immigration veut … – Les Échos


Publié le 23 oct. 2023 à 17:45Mis à jour le 23 oct. 2023 à 17:46

Tout comme Jean-Luc Mélenchon à ses débuts, la star des plateaux télé Sahra Wagenknecht joue sur sa notoriété pour lancer un nouveau parti de gauche en Allemagne. Cuirassée de son tailleur aux couleurs flamboyantes et chignon strict à la Simone Veil qui sont désormais sa marque de fabrique, elle a annoncé lundi la création d’un mouvement à son nom « Sahra Wagenknecht – pour la raison et la justice ».

Avec un discours résolument conservateur en matière d’immigration et très à gauche sur le plan économique, elle se fait fort de combler un « déficit démocratique », a expliqué lundi l’ancienne leader de Die Linke, le parti qui a notamment repris l’héritage des communistes est-allemands.

Près de 30 % des électeurs d’extrême droite

Son ambition est d’offrir « une adresse sérieuse » à tous ceux qui « ne se sentent plus représentés par aucun parti et votent en désespoir de cause pour l’AfD ». Ils sont désormais plus de 20 % selon les sondages, devançant ainsi les sympathisants du parti du chancelier Olaf Scholz, le SPD.

Son discours sur l’immigration lorgne clairement de ce côté. L’Allemagne ne manque pas de main-d’oeuvre parce qu’il n’y a pas de jeunes, « mais parce que le système d’éducation en laisse trop sur le carreau », a-t-elle martelé lundi. La solution n’est donc pas d’ouvrir plus rapidement les frontières, poursuit-elle. La manoeuvre semble faire mouche puisque 30 % des électeurs de l’AfD seraient prêts à voter pour elle. Elle vise aussi au-delà puisque 73 % des électeurs SPD et 60 % de ceux des Verts pensent qu’il faut davantage de contrôle aux frontières.

Le premier vivier dans lequel Sahra Wagenknecht va toutefois puiser est celui du parti qu’elle vient de quitter : 44 % des électeurs de Die Linke seraient prêts à se rallier à son mouvement. En plein déclin y compris dans ses fiefs est-allemands, Die Linke ne convainc plus que 5 % électeurs. Son électorat a été laminé depuis que « les questions socio-économiques ont été éclipsées par les questions socioculturelles », remarque le politologue de l’université de Kassel, Wolfgang Schröder dans la Frankfurter Rundschau.

« Egotrip »

Docteur en économie, Sahra Wagenknecht vise aussi cet électorat avec une politique économique interventionniste néokeynésienne et en appelant à taxer les héritiers. Elle brosse aussi une population est-allemande historiquement pacifique dans le sens du poil, en prônant moins de livraisons d’armes et plus d’offensives diplomatiques en Ukraine comme au Proche-Orient. 

Là aussi, le tir pourrait porter puisque, si un Allemand sur cinq se dit intéressé par le mouvement de Sahra Wagenknecht, ils sont un sur trois à l’est. Les analystes politiques restent toutefois sceptiques : sa première tentative pour créer un mouvement de gauche anti-immigration avait fait flop en 2018, malgré les sondages à 34 % qui l’avaient précédé.

Les protestations les plus virulentes sont naturellement venues des rangs de Die Linke, dont le groupe parlementaire devrait être disloqué financièrement et politiquement par le départ d’une dizaine de députés sur 38. Qualifié « d’egotrip » par ses anciens camarades, le « mouvement » de Sahra Wagenknecht vise dans un premier temps à convaincre les donateurs pour financer le parti qui sera mis en place en janvier.

Son ambition est de couper l’herbe sous le pied de l’AfD lors des élections dans trois régions de l’est de l’Allemagne en septembre 2024. L’étape des élections européennes de juin 2024, dira aussi si elle n’a pas tondu aussi celle de Die Linke, le parti qui siège actuellement au côté de la France Insoumise au Parlement européen.



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button