Immobilier

[VIDEO] REPORTAGE. Manifestation contre l’A69 : les derniers … – LaDepeche.fr


l’essentiel
Plusieurs dizaines de militants étaient encore présents sur le “camp de base” de La Crémade ce lundi à la mi-journée pour finir de nettoyer le site avant de plier bagage. Tandis que l’accès à la ZAD, évacuée dimanche, reste verrouillé par les gendarmes. 

Plusieurs camions de gendarmes mobiles sont stationnés ce lundi le long de la route de Sémalens (D50), aux abords des maisons expropriées que des militants anti-A69 avaient transformées en ZAD ce week-end avant d’être délogés par les forces de l’ordre.

A lire aussi :
Manifestation contre l’autoroute A69 : “La Voie est libre” revendique “un succès” et “ne condamne pas” les dégradations

L’accès au site, situé à quelques centaines de mètres seulement du “camp de base” des manifestants, au lieu-dit La Crémade, est désormais strictement interdit. Des gendarmes sont positionnés à chaque entrée pour éloigner les éventuels curieux et filtrer les va-et-vient.

Les forces de l’ordre bloquent l’accès aux propriétés qui avaient été transformées en ZAD ce weekend.
DDM – Emilie Cayre

Des travaux sur le site de la ZAD

Pneus, palettes, gravats, meubles en tout genre, branchages : les “barrières” construites par les zadistes le long des clôtures pour en empêcher l’accès aux forces de l’ordre sont toujours en place.  À l’intérieur d’une des propriétés, il est possible d’observer un camion chargé de parpaings et des agents du groupe de travaux publics NGE (actionnaire du concessionnaire Atosca) en plein ouvrage. Visiblement des travaux d’emmurement afin d’éviter tout retour des zadistes. À l’entrée du chemin, c’est un agent de Veolia, armé d’une pioche, qui s’emploie à creuser le bitume afin de couper l’arrivée d’eau. 

Des agents de NGE en plein travaux ce lundi matin sur el site de la ZAD évacuée dimanche.
Des agents de NGE en plein travaux ce lundi matin sur el site de la ZAD évacuée dimanche.
DDM – Emilie Cayre

Les forces de l’ordre encore présentes à La Crémade – deux escadrons de gendarmerie mobile, apprend-on sur place – sont cantonnées sur ce site. Certains gendarmes observent de loin les militants qui s’activent à seulement quelques centaines de mètres de là, dans les champs qui ont servi à établir le camp de base des opposants, désormais entièrement démonté. “On finit de tout nettoyer, explique Cécile, militante du collectif La Voie est Libre. “Contrairement à ce qu’on peut entendre dans certains médias, on ne va pas laisser de bordel avant de partir”.

Plusieurs dizaines de manifestants et une quarantaine de véhicules étaient encore présents lundi à la mi-journée sur le camp de Saïx.
Plusieurs dizaines de manifestants et une quarantaine de véhicules étaient encore présents lundi à la mi-journée sur le camp de Saïx.
DDM – Emilie Cayre

Les traits tirés par la fatigue, Cécile salue la “réussite” de ce grand rassemblement anti-A69 qui a réuni plusieurs milliers de personnes pendant le week-end. Tout en dénonçant la “répression” qui s’est abattue dimanche sur les manifestants lors de l’évacuation de la ZAD : plusieurs participants à une conférence scientifique, qui se déroulait à proximité immédiate des propriétés occupées par les zadistes, auraient eux aussi été victimes des gaz lacrymogènes et de la charge des forces de l’ordre.

A lire aussi :
VIDEO. Manifestation contre l’autoroute A69 : tirs de grenades lacrymogènes, véhicules blindés… les forces de l’ordre ont investi la ZAD

Et maintenant ?

Qu’attendre de la mobilisation contre l’autoroute A69 après le rassemblement de ce week-end ? “On va se reposer et on va voir”, explique Cécile. Le collectif La Voie est Libre entend bien poursuivre ses actions pour tenter de stopper le chantier et promouvoir son “projet alternatif”. Dans un communiqué au vitriol publié ce lundi matin, le collectif s’adresse aux autorités. “Votre attitude montre votre extrême fragilité qui vous oblige à passer en force, dans le déni démocratique et climatique le plus total ! En face, nous ne lâcherons rien…”

A lire aussi :
Manifestation contre l’autoroute A69 : pour Sandrine Rousseau, “parler de violences, c’est un parti pris” et évoque “une mobilisation pacifique”

Une manifestation était envisagée à Toulouse le samedi 28 octobre en cas d’évacuation de la ZAD de La Crémade. Un rassemblement dont les modalités doivent encore être discutées par les différentes organisations et qui aurait pour but de dénoncer “les violences policières” et la “stigmatisation” des opposants à l’A69.

A lire aussi :
VIDEO. Autoroute A69 Castres-Toulouse : “Ramdam sur le Macadam, ce n’est qu’une étape de la mobilisation massive”, ont averti les opposants

Sur le terrain, le chantier de l’autoroute a repris ce lundi, annonce Atosca. La Dépêche a pu constater que les engins étaient à nouveau sortis à Soual, près de la N126. “Le chantier s’est interrompu vendredi pour le week-end et il reprendra demain de manière tout à fait naturelle et chaque fois qu’il sera entravé de manière illégale, nous serons amenés à intervenir”, avait affirmé dimanche le colonel Jean-Michel Doose, commandant du groupement de gendarmerie du Tarn.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button