Politique

Suite à la nomination de Paul Van Tigchelt, l’ex-présidente de l … – RTBF


Au cours des dernières semaines, Gwendolyn Rutten avait déclaré qu’elle souhaitait laisser la place à de jeunes candidats et qu’elle ne visait pas la position de tête de liste aux élections fédérales ou flamandes de juin prochain. Entre-temps, son nom est apparu sur les listes de candidats à la succession de Vincent Van Quickenborne. “J’aime trop la démocratie et la société pour me laisser entraîner cyniquement dans un jeu qui n’est pas le mien. C’était bien, mais maintenant je tourne la page“, a-t-elle ajouté, souhaitant beaucoup de succès à Paul Van Tigchelt dans ses nouvelles fonctions.

Ce qui compte maintenant, ce n’est pas la déception mais la sécurité de notre pays.

L’ex-ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, dit comprendre la déception de Gwendolyn Rutten. Mais, selon lui, le choix de Paul Van Tigchelt s’explique par la primauté accordée à la sécurité du pays. “Ce qui compte maintenant, ce n’est pas la déception mais la sécurité de notre pays. Les différentes décisions qui ont été prises doivent maintenant être mises en œuvre et c’est Van Tigchelt qui s’en chargera“, a déclaré ce lundi 23 octobre Vincent Van Quickenborne en marge d’une conférence de presse à Courtrai. Paul Van Tigchelt a été substitut du procureur du Roi d’Anvers, a dirigé l’Organe de Coordination pour l’Analyse de la Menace (OCAM) avant de devenir le chef de cabinet adjoint de M. Van Quickenborne. “Il était mon bras droit mais il a surtout été un magistrat en charge de la lutte contre le trafic de drogue et le patron de l’OCAM. Il est l’expert en sécurité et je pense que c’est la bonne personne à la bonne place“, a ajouté l’ex-ministre.

Gwendolyn Rutten a commencé sa carrière chez les libéraux flamands en tant qu’assistante du président de l’époque, Karel De Gucht. Elle a ensuite travaillé dans les institutions européennes, puis dans différents cabinets libéraux. Elle avait échoué dans une première tentative d’accession à la présidence du parti en 2009. Trois ans plus tard, elle y avait succédé à Alexander De Croo. Elle avait prolongé son mandat en 2016, mais n’avait pas participé aux élections présidentielles de 2020. Entre-temps, Gwendolyn Rutten a été élue successivement à la Chambre des représentants et au Parlement flamand, où elle siège encore aujourd’hui. En 2019, elle a prêté serment en tant que première femme bourgmestre d’Aarschot.



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button