Cinéma

“On n’a même pas encore commencé !” Le nouveau James Bond n … – Premiere.fr


La productrice tempère l’attente des fans : “Une longue route nous attend”.

007 n’est pas près de revenir au service de sa Majesté. La productrice de la franchise, Barbara Broccoli, a révélé dans une récente interview avec The Guardian, que le travail sur la réinvention de la franchise, post-Daniel Craig n’a “même pas encore commencé“. Elle explique l’intention des producteurs, qui souhaitent moderniser la franchise, mais “il y a une longue route à parcourir encore, avant qu’on soit prêt à réinventer James Bond pour un prochain chapitre”.

En 2021, la version Daniel Craig de l’agent secret a été mise à la retraite avec Mourir Peut Attendre. Qui reprendra la saga après lui ? Et sous quel angle sera désormais porté à l’écran le héros de Ian Fleming ?

Daniel [Craig] nous a donné la possibilité d’exploiter la vie émotionnelle du personnage… et le monde était également prêt pour cela. Je voulais alors me concentrer sur ce à quoi ressemblait un héros du XXIe siècle”. Barbara Broccoli se souvient qu’au moment de GoldenEye, premier opus de Pierce Brosnan, “tout le monde disait : la guerre froide est finie, le mur est tombé, Bond est mort, pas besoin de Bond, le monde entier est en paix et maintenant il n’y a plus de méchants. Et bien sûr, c’était faux.”

MGM

Pas de nouveau film de James Bond en vu avant quelques années, mais la série réalité, 007 Road to a Million, animée par la star de Succession Brian Cox, arrivera sur nos petits écrans dans quelques jours. Rien à voir avec la suite de la saga ciné, selon Barbara Broccoli, qui assure dans la foulée que cette première émission estampillée 007 n’est pas le premier pas d’Amazon (qui a acquis les droits en rachetant la MGM) vers des séries dérivées James Bond, pour sa plateforme Prime Video. La productrice promet que James Bond a vocation à se voir en salles :

“Notre objectif est de réaliser des longs métrages. Lorsque nous nous lançons sur un film Bond, cela requiert toute notre attention pendant trois ou quatre ans, c’est donc notre objectif. Nous réalisons les films Bond pour le grand écran et tout ce qui concerne les films Bond est destiné au public du monde entier sur ce format, nous n’avons donc pas voulu faire de la télévision.”





Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button