Voyages

La croisière devait durer 3 ans : finira-t-elle en naufrage ? – Le Figaro


La croisière de Life At Sea Cruises devait débuter le 1er novembre 2023, mais a été retardée en l’absence de bateau. Life At Sea Cruises

Décidément, la croisière ne s’amuse plus. Alors que les passagers devaient embarquer le 1er novembre 2023 pour un tour du monde, la compagnie turque Life At Sea Cruises accumule les retards… faute de bateau.

C’est une croisière qui se voulait sans fin (ou presque). Pour nombre de passagers, la question est désormais inverse : la croisière commencera-t-elle un jour ? À l’origine, l’aventure proposée par la compagnie maritime turque Life at Sea Cruises faisait étalage de bien des promesses : celles d’emmener ses riches clients autour du globe (209.215 kilomètres, avec 382 escales et 140 pays visités) pendant trois ans. Le départ était prévu le 1er novembre 2023, depuis Istanbul. Pourtant, comme l’annonce CNN, le lancement de cette croisière hors-norme est largement compromis. Le départ ne se fera ni depuis la ville turque, et ni à la date indiquée, à en croire le média américain. En cause : la croisière est pour l’heure… dépourvue de bateau.

Certains clients, interrogés par CNN, ont fait part de leur inquiétude. Ils craignent que leur voyage soit tout simplement annulé. «Je suis complètement sans abri et sans emploi le 1er novembre», témoigne l’un d’entre eux, sous couvert d’anonymat. Car beaucoup ont vendu leur maison et quitté leur travail pour faire partie de l’aventure. Certains ont dépensé des dizaines de milliers de dollars. D’autres encore plus, comme l’un d’entre eux, qui a déjà versé plus de 100.000 dollars à l’entreprise, et qui qualifie la situation de «blague».

Une croisière dépourvue de… bateau

Il faut dire que la situation ne plaide pas en la faveur de Life at Sea Cruises. Miray Cruises qui exploite Life at Sea, devait conclure la vente d’un navire, MV Lara, qui peut contenir jusqu’à 1266 passagers. Or, la vente n’a pas été «finalisée», avoue-t-elle auprès de CNN, et la transaction prend plus de temps que prévu. Interrogée le 6 octobre 2023 par CNN, la PDG de Miray Cruises, Kendra Holmes, a tenté de rassurer les plus inquiets : «En tant qu’équipe possédant des décennies d’expérience […] dans le monde des croisières, nous avons toujours prévu des délais d’urgence intégrés à tout programme». Les clients ayant réservé il y plus de deux ans apprécieront.

Désormais, le départ est annoncé avec presque un mois de retard, depuis un port différent. Il devrait se faire le 11 novembre, depuis Amsterdam, soit à 3 heures de vol d’Istanbul. Et pour ceux qui ne voudraient pas se rendre dans la capitale des Pays-Bas, Life at Sea propose un arrêt à Freeport, dans les Bahamas, le 21 novembre. Une situation ubuesque qui devrait alourdir davantage l’immense empreinte carbone de ce projet. Comme geste commercial, la société propose aux croisiéristes de prendre en charge le transport entre Istanbul et Amsterdam ou entre Istanbul et Freeport, mais aussi les hébergements.

«Nous comprenons que ce changement n’est pas souhaitable, mais nous faisons de notre mieux pour accommoder tout le monde et maintenir cette aventure sur les rails, même s’il est un peu tard», s’excuse Miray Cruises, dans un communiqué. La société promet de finaliser la vente d’ici quelques jours. Une fois le bateau récupéré, il faudra au moins près de trois semaines pour qu’il puisse être prêt. Pas de quoi rassurer les futurs passagers, qui se plaignent d’un manque de transparence de l’entreprise. «L’incertitude est atroce», s’inquiète un client auprès de CNN. De son côté, Life at Sea Cruises semble avoir adopté la politique de l’autruche. Sur son site, le compte à rebours affiche toujours une date de départ pour le 1er novembre…

Nous avons sollicité Life at Sea Cruises pour plus d’informations, mais nous n’avons pas encore obtenu de réponse.



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button