Sciences

RDC: le gouvernement réfléchit sur la problématique du redémarrage du réacteur nucléaire de Kinshasa – Politico.cd


Le ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, Gilbert Kabanda a présenté le rapport synthèse des travaux de la 67ème Session de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) qui se sont tenus du 25 au 29 septembre dernier à Vienne en Autriche.

Dans de son intervention au cours de la réunion du Conseil des ministres du vendredi 20 octobre dernier, Gilbert Kabanda a indiqué que plusieurs dossiers ont été abordés, notamment :

  • La signature du Programme Cadre National 2023-2028, pour la coopération, entre L’AIEA et la RDC;
  • Le problématique du redémarrage du réacteur nucléaire de Kinshasa;
  • Le projet de construction d’un Centre de Diagnostic, Multidisciplinaire et Radiothérapie pour la lutte contre les cancers;
  • La biotechnologie pour la sécurité sanitaire et des aliments, notamment pour l’obtention des semences améliorées grâce aux techniques de mutation radio-induite;
  • La création en République Démocratique du Congo d’une Ecole Nationale Supérieure des Sciences et Techniques Nucléaires;

Lors de la même session, les participants ont abordé la question relative à l’adhésion définitive à l’Accord Régional de Coopération pour l’Afrique sur la Recherche, le Développement et la Formation dans le domaine des Sciences et Technologie Nucléaires (AFRA) ainsi le respect des dispositions de l’Accord des Garanties nucléaires, spécialement de son Protocole Additionnel entre l’AIEA et la RDC relatif à l’octroi des visas aux Inspecteurs de l’Agence.

La RDC est parmi les premiers pays d’Afrique noire à disposer d’un réacteur de recherche, grâce à son réacteur atomique installé au Centre régional d’Etudes nucléaires de Kinshasa (CREN-K) installé sur le site de l’Université de Kinshasa.

En août, le Président Félix Tshisekedi avait instruit le Premier ministre et le ministre de la Recherche Scientifique à travailler afin de procéder à la revisitation du Décret n°05/019 du 29 septembre 2005 portant organisation et fonctionnement du Centre Régional d’Etudes Nucléaires de Kinshasa (CREN-K). Les autorités de la RDC ont exprimé leur souci de redynamiser ce centre pour commencer à taire la résurgence des troupes rebelles sur son sol.

Le pays fait recours à ce centre au regard de la situation sécuritaire que traverse le pays en ce moment, considérant l’importance de cet établissement à caractère technique et administratif mais également son rôle stratégique et sécuritaire ainsi que son objectif de protéger l’homme, le public, l’environnement et les travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants.

Carmel NDEO



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button