Des sports

Coupe du monde 2023. Après le match France-Fidji, Fabien Galthié … – actu.fr


Voir mon actu
Après le travail pendant quatre ans, Fabien Galthié et son staff sont prêts pour l’annonce de la liste des 33 du XV de France pour la Coupe du monde 2023 (©Icon Sport)

Le XV de France a remporté son troisième match de préparation à la Coupe du monde. Un succès 37-14 face aux Fidjiens. En conférence de presse, Fabien Galthié a souligné sa satisfaction sur ce match et la montée en puissance de son effectif dans la préparation.

Ce lundi 21 août, le sélectionneur va annoncer la liste des 33 joueurs qui vont participer au Mondial. Un point de l’agenda qui n’est pas forcément un événement pour lui car il pourra toujours compter sur les autres joueurs non retenus qui font partie du groupe France. 

Actu : En quoi cette victoire face aux Fidji a-t-il rassuré ce soir ?

Fabien Galthié : Je suis satisfait. Ce sont des matchs de préparation. On considère que ces matchs nous aident à monter tous les curseurs de notre rugby en complément de ce que nous faisons en semaine. Est-ce qu’on peut parler de satisfaction ? Pour les 23 joueurs qui ont joué et se sont préparés, nous avons senti que l’équipe a switché en basculant dans une dimension tactique et dans la solidarité. C’étaient les ingrédients nécessaires pour pouvoir tenir tête à cette équipe. On a senti que ça a été réalisé sur le terrain. On est très heureux pour les 23 qui ont participé et vécu cette semaine de préparation.

Avec ce troisième match de préparation avez-vous le sentiment que votre équipe monte en puissance ?

F.G : On évolue. Le mois de juillet était sans match. Le mois d’août est marqué par les entraînements à la compétition. Il y a différents profils d’équipe, différents adversaires. Nous gardons mobilisés nos 42 ou 43 voir 44 en prenant en compte les incidents que nous avons eus cette semaine. Au-delà des blessures de Romain et de Cyril, c’est parfait pour monter en compétence collectivement à la fois nous le staff où nous devons traverser des soirées comme celle-là de tension avec des décisions difficiles à prendre. Puis les joueurs sur le vécu collectif. C’est une équipe qui n’avait pas un gros niveau de sélection mais un gros vécu collectif grâce à la formule des 42. Ce match nous permet de mettre en valeur les joueurs qui n’ont pas beaucoup de sélections, mais qui sont venus travailler avec nous. Sur les quatre matchs amicaux, on essaie de lisser le temps de jeu de chaque joueur, développer l’expérience collective et préparer un groupe de 42 voir plus pour cette compétition.

Si on attendait dimanche (aujourd’hui) ça voudrait dire que pendant quatre ans on a rien fait. Evidemment on essaie de travailler de manière cohérente. Chaque joueur connait sa position à peu près. Chaque joueur a pu lire collectivement un cahier d’échange qui met les potentielles décisions.

Fabien GalthiéSélectionneur du XV de France

Le match de ce soir va-t-il mal vous donner mal à la tête ce dimanche juste avant d’annoncer la listte des 33 joueurs qui iront à la Coupe du monde ?

F.G : Si on attendait dimanche (aujourd’hui) ça voudrait dire que pendant quatre ans on a rien fait. Evidemment on essaie de travailler de manière cohérente. Chaque joueur connait sa position à peu près. Chaque joueur a pu lire collectivement un cahier d’échange qui met les potentielles décisions. La liste des 33 vous en faite un cut. Mais souvent il y a des joueurs qui ne sont pas dans les 33 et qui vont jouer les matchs majeurs et qui sont des héros de la compétition. C’est déjà arrivé. L’idée est de faire un groupe qu’il va falloir amputer d’une dizaine de joueurs. Mais ces joueurs là quoiqu’il arrive auront passer un cut à tous les niveaux : physique, rugbystique et ils font partie du groupe France.

Peato Mauvaka a terminé la rencontre en troisième ligne centre. Est-ce une option pour vous ?

F.G : Avec ces matchs parfois, on arrive à faire ce que nous avons prévu. Comme aujourd’hui, tout ce qu’on avait décidé de construire s’est passé. Parfois on est coincé dans les matchs de préparation car les événements nous obligent à prendre d’autres décisions. Cette décision était prévue de pouvoir donner du temps de jeu à Peato en 8 après avoir commencé en 2. Il a fini avec le capitanat pour lisser le temps de jeu de Greg aussi.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Qu’avez-vous penser de la performance de votre centre du terrain avec Jonathan Danty et Arthur Vincent ?

F.G : On avait pour le milieu de terrain un challenge exceptionnel à relever. Défensivement, ils ont fait le job. Dans l’activité et le replacement collectif, ils ont vraiment été très bons. Et offensivement, ils ont touché du doigt des points d’amélioration. Ces matchs là permettent d’élever son niveau. Jo et Arthur avaient besoin à nouveau de cette connexion. Ils ont formé un milieu de terrain qui était en place. C’est intéressant dans notre préparation et notre effectif.

Vous aviez souligné les lancements de jeu comme un point d’amélioration. Qu’avez-vous pensé du match de ce soir sur ce point ?

F.G : À chaud c’est difficile de répondre. Je pense qu’il y a encore du travail honnêtement. Mais par contre, il y a des petits points de détail qu’on a ajouté et modifié dans notre jeu de possession, qui ont été très efficaces. Après sur les lancements de jeu purs, on a beaucoup de points d’amélioration. Mais c’est très rassurant.

Je trouve qu’Antoine a trouvé très vite le bon tempo. Il a été très juste dans l’animation. Son jeu au pied a été de grande qualité. Il participe à ce match de préparation et à cette victoire. Comme Matthieu Jalibert, c’est à eux maintenant de prendre le poste et de nous aider à performer. Ils sont prêts.

Fabien GalthiéSélectionneur du XV de France

Qu’avez-vous pensez du match de Florian Verhaeghe et de Dylan Cretin ?

F.G : On est là pour faire progresser un groupe de 42, 43 ou 44 joueurs. C’est ce que nous faisons depuis maintenant quatre ans. Je vais parler de Romain. Il faut que quelqu’un se lève pour prendre sa place. On a pu se développer grâce à cette méthode. Par rapport aux joueurs cités, Dylan est entré très tôt dans l’histoire. Florian plus tard. Je pense qu’ils ont passé un cap dans la préparation et dans le rugby. C’est déjà très important. Aujourd’hui, ils ont répondu présent dans le combat et dans la performance.

Comment vous vous sentez à deux jours (samedi 19 août) d’annoncer la liste des 33 joueurs du XV de France pour la Coupe du monde ?

F.G : Vous savez la route on ne la connait pas. On a juste un calendrier qui nous est proposé. On a une vision sur un agenda et on a des obligations qui sont notamment d’annoncer un groupe de 33, passer de 42 à 33. Mais on est prêt. Tout est prêt. Il s’avère qu’aujourd’hui a priori il n’y a pas de blessés On a la possibilité de modifier le groupe avec les blessés. Mais on avait aussi prévu la marge d’erreur avec un jour avant d’officialiser le groupe. Mais nous tout est prêt.

Quel regard portez-vous sur la performance d’Antoine Hastoy et Melvin Jaminet ? 

F.G : Je trouve qu’Antoine a trouvé très vite le bon tempo. Il a été très juste dans l’animation. Son jeu au pied a été de grande qualité. Il participe à ce match de préparation et à cette victoire. Comme Matthieu Jalibert, c’est à eux maintenant de prendre le poste et de nous aider à performer. Ils sont prêts. A l’image de l’équipe, Melvyn a répondu présent sur le domaine sur ce qu’il devait nous amener sur ce poste d’arrière que ce soit au niveau défensif ou offensif et dans la gestion du jeu au pied même en deuxième numéro 10. Je crois que ce match lui a fait beaucoup de bien.

Propos recueillis par Julien Sureau, stade de la Beaujoire à Nantes

Chaque jour, recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail avec la newsletter d’Actu Rugby. Inscrivez-vous par ici, c’est gratuit !

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.





Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button