Météo

Canaries : quelque 26 000 évacuations à Tenerife, l’incendie … – Libération


Les scènes se répètent à une cadence de plus en plus inquiétante. Après l’évacuation de 30 000 personnes à Rhodes en Grèce en juillet, de milliers d’autres à Hawaï après un incendie dévastateur début août (plus de 110 morts), ce sont environ 26 000 personnes qui ont été contraintes de fuir les flammes embrasant l’île espagnole de Tenerife.

«Des estimations provisoires suggèrent que plus de 26 000 personnes ont été évacuées», ont écrit ce samedi 19 août les services de secours sur le réseau X (Twitter), le brasier s’étant propagé pendant la nuit de vendredi à samedi en raison de conditions météorologiques particulièrement difficiles.

De fortes rafales de vent et des températures plus élevées ont facilité la propagation, toujours incontrôlable, d’un immense feu de forêt dans l’archipel espagnol des Canaries. L’immense brasier, qui s’est déclenché mardi soir dans une partie montagneuse du nord-est de l’île, est «le plus complexe» des quatre dernières décennies pour l’archipel en raison de ces conditions météorologiques et sa topographie, a déclaré Fernando Clavijo, le président du gouvernement régional des Canaries.

La température va encore monter

Les autorités avaient fait état vendredi soir d’environ 4 500 personnes évacuées depuis le début de l’incendie. Mais samedi matin, cinq nouvelles municipalités avaient été évacuées dans la zone. «Le feu et les conditions météorologiques ont changé et nous avons dû évacuer cinq municipalités au nord de Tenerife», a déclaré Manuel Miranda, un responsable local des services d’urgence, sur le réseau Twitter rebaptisé X, mettant en garde contre le «danger et la proximité de l’incendie».

Le chef des services forestiers, Pedro Martínez, a déclaré samedi à la mi-journée aux journalistes que le périmètre de l’incendie avait «presque certainement beaucoup augmenté» durant la nuit et qu’il «descendait régulièrement» la montagne dans la région de Santa Ursula (Nord-Est). La veille, Pedro Martínez concédait : «L’incendie dépasse notre capacité à l’éteindre, peut-être pas dans tous les secteurs, mais dans une grande partie d’entre eux.»

Ces nouvelles évacuations interviennent alors que les météorologues ont averti que le mercure allait de nouveau grimper durant le week-end à Tenerife, compliquant ainsi les efforts des pompiers sur le terrain.

Ce feu de forêt, qui a brûlé environ 5 000 hectares sur un périmètre de 50 kilomètres, a encore mobilisé 225 pompiers dans la nuit de vendredi à samedi. La zone affectée par l’incendie couvre près de 2,5 % de la superficie de l’île de Tenerife, qui s’étend sur 203 400 hectares.

Nuage de fumée

Vendredi soir, l’incendie avait déjà affecté dix municipalités de l’île de Tenerife, la plus grande des sept qui composent l’archipel espagnol des Canaries situé au large des côtes ouest de l’Afrique. L’incendie a généré un important nuage de fumée de huit kilomètres de haut, visible sur les images satellites, qui a dépassé le sommet du Teide, un volcan surplombant l’île et point culminant de l’Espagne avec ses 3 715 mètres d’altitude.

Selon les scientifiques, les phénomènes météorologiques extrêmes se sont intensifiés en raison du réchauffement de la planète. Les canicules risquent ainsi d’être plus fréquentes et plus intenses, et leur impact plus étendu.

En 2022, 300 000 hectares ont été détruits par plus de 500 incendies en Espagne, un record en Europe, selon le Système européen d’Information sur les Feux de Forêt (Effis). Près de 76 000 hectares ont déjà brûlé en 2023 dans ce pays, en première ligne face au réchauffement climatique.



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button