Organisations internationales

Guerre en Ukraine, en direct : la Russie admet une incursion de … – Le Monde


Bonjour, vous indiquez que le régiment Azov a été reconstitué. Qu’est-ce que cela signifie ? J’avais compris que les membres de ce régiment avaient été intégrés dans l’armée régulière. Ce n’est plus le cas désormais ? De qui dépend ce régiment en termes de commandement ? Est-il toujours dirigé par des éléments ultranationalistes ? Merci !

Kevin

En effet, le colonel Mykola Ourchalovytch a déclaré hier, sur la chaîne RBK-Ukraine, que le groupe Azov a été reconstitué et se trouve sur le terrain, dans l’oblast de Donetsk (Est), où il effectue des « missions de combat » dans la forêt de Serebrianka.

Les deux mille combattants du bataillon s’étaient rendus célèbres lors du siège de Marioupol, de février à mai 2022, notamment pour leur résistance dans le dédale de l’usine Azovstal, qu’ils avaient tenue avec acharnement avant de devoir se rendre aux Russes.

Azov a fait reparler de lui dès le mois de juin en revendiquant des attaques contre l’armée russe dans la région de Zaporijia. A l’époque, plus de la moitié de ses membres étaient encore en captivité ou portés disparus. Ses dirigeants intérimaires, quant à eux, avaient été libérés à l’automne 2022 dans le cadre d’un échange de prisonniers avec Moscou.

Les chefs en titre du bataillon, Denys Prokopenko, Serhi Volynskyi, Sviatoslav Palamar, Oleh Khomenko et Denys Shleha, avaient également été libérés en septembre 2022 par Moscou puis transférés en Turquie, où ils étaient censés rester jusqu’à la fin de la guerre. Mais, désireux de reprendre les armes, ils sont retournés en Ukraine dès la mi-juillet, ce qui a provoqué la fureur du Kremlin.

Depuis le début de la guerre, le bataillon a été élevé au rang de brigade, ce qui a fait passer son effectif à 7 000 soldats.

Azov est à l’origine un bataillon de volontaires créé en 2014 pour le conflit dans le Donbass sous la forme d’un mouvement paramilitaire d’extrême droite. C’est pourquoi la Russie a pris Azov comme prétexte pour annoncer, dans sa propagande justifiant la guerre, sa volonté de « dénazification » de l’Ukraine.

Pour plus de détails, nous vous recommandons ces deux articles de nos spécialistes Rémy Ourdan et Faustine Vincent :



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button