Santé

Balado Hashtag Tendances, 17 août 2023 — Présence chez … – Direction Informatique


Balado Hashtag Tendances, 17 août 2023 — Cette semaine : Amazon avise ses employés de se présenter au bureau, des chercheurs en médecine testent ChatGPT, X sur le point de renouer avec la rentabilité et de nouvelles fonctionnalités de recherche Google.

Amazon avise ses employés de se présenter au bureau

Amazon met en garde le personnel qui ne répond pas à ses attentes en matière de présence au bureau.

En effet, l’entreprise a envoyé des courriels à certains employés qui ne sont pas venus au bureau trois jours par semaine, même si l’immeuble où ils travaillent est prêt à les recevoir. Amazon dit qu’elle « tend la main » à ces employés car ils ne « répondent pas actuellement à [ses] attentes de rejoindre [les] collègues au bureau au moins trois jours par semaine ».

Les courriels ont suscité la colère de certains employés d’Amazon qui se disent injustement ciblés. Certains employés se sont plaints d’être venus au bureau trois jours par semaine, mais d’avoir quand même reçu le courriel d’avertissement. D’autres ont déclaré qu’ils avaient des raisons légitimes de ne pas se présenter plus souvent au bureau, comme la garde d’enfants ou des problèmes de santé.

Amazon a défendu sa décision d’envoyer les courriels, affirmant qu’elle « s’engage à fournir un excellent lieu de travail à [ses] employés ». L’entreprise affirme qu’il est « important que [ses] employés puissent collaborer et établir des relations en personne ».

La situation d’Amazon n’est pas unique. Les politiques de retour au travail d’autres entreprises comme Blue Origin et Meta sont également remises en question. Ironiquement, même Zoom, une entreprise réputée pour la collaboration virtuelle, requiert une présence au bureau et a désigné des « centres d’engagement » pour le travail en personne. Google, quant à elle, propose diverses options telles que des séjours dans des hôtels locaux subventionnés.

Des chercheurs en médecine testent ChatGPT

Des chercheurs du CHU Sainte-Justine et de l’Hôpital de Montréal pour enfants ont récemment posé 20 questions médicales à ChatGPT. Les réponses obtenues sont d’une qualité… limitée, comprenant des erreurs factuelles et des références inventées.

Pour cette étude les chercheurs ont tiré leurs questions d’études existantes et demandaient à ChatGPT d’appuyer ses réponses par des références. Par la suite, ils ont fait évaluer les réponses du logiciel sur une échelle de 0 à 100 % par les auteurs des articles dont les questions provenaient.

Ces derniers ont estimé que les réponses étaient d’une qualité discutable, avec un score médian de 60 %. Ils y ont également trouvé des cinq erreurs factuelles majeures et sept mineures. À titre d’exemple, ChatGPT suggérait d’administrer un médicament anti-inflammatoire par injection alors que celui-ci doit plutôt être ingéré. Autre exemple : il a multiplié par dix le taux de mortalité mondial associé aux infections par les bactéries Shigella.

Pour ce qui est des références fournies, 69 % étaient inventées, malgré qu’elles avaient l’air vrai. 95 % d’entre elles se servaient du nom d’auteurs ayant déjà publié des articles sur un sujet connexe ou provenant d’organisations reconnues comme les Centers for Disease Control and Prevention ou la Food and Drug Administration. Elles portaient toutes un titre lié au sujet de la question et utilisaient le nom de journaux ou de sites web connus. Et même les vraies références posaient problème, près de la moitié d’entre elles comportant des erreurs.

X sur le point de renouer avec la rentabilité

La PDG de X, anciennement Twitter, Linda Yaccarino, affirme que la société atteint presque le seuil de rentabilité.

La déclaration surprend, compte tenu des difficultés financières de l’entreprise depuis son acquisition par Elon Musk. Les revenus publicitaires chutent alors que les marques suspendent leurs dépenses sur la plate-forme, et X a fait des efforts désespérés pour obtenir plus de liquidités – en multipliant, par exemple, les incitatifs pour s’abonner à Twitter Blue ou en imposant à sa communauté de développeurs des tarifs exorbitants pour l’accès à l’API.

Mais si la comptabilité de Mme Yaccarino est digne de confiance, il semble que les finances de X s’améliorent. Après tout, elle a réduit ses effectifs d’environ 8 000 à 1 500 employés – bien que les employés licenciés n’aient toujours pas reçu les trois mois d’indemnité de départ promis. Ce ne sont pas les seuls paiements en souffrance pour lesquels l’entreprise est responsable. X fait également face à de multiples poursuites pour non-paiement du loyer des bureaux de l’entreprise dans plusieurs pays.

La PDG a ajouté qu’elle avait des réunions quotidiennes avec des marques, ce qui, selon elle, est encourageant pour les activités publicitaires de l’entreprise. X intègre également une technologie publicitaire basée sur l’intelligence artificielle qui permet aux marques de choisir le degré de prudence qu’elles souhaitent accorder aux types de contenu associés à leurs publicités.

De nouvelles fonctionnalités de recherche Google

La Search Generative Experience (ou SGE) de Google, alimentée par l’intelligence artificielle, se dote d’une nouvelle fonctionnalité majeure : elle sera capable de résumer les articles que vous lisez sur le Web, selon un article de blog de Google. SGE peut déjà résumer les résultats de recherche pour vous afin que vous n’ayez pas à faire défiler indéfiniment pour trouver ce que vous cherchez, et cette nouvelle fonctionnalité est conçue pour aller plus loin en vous aidant après avoir cliqué sur un lien.

Google indique qu’il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité qui commence à être déployée en tant que « première expérience » dans son programme Search Labs. (Vous y aurez donc accès si vous avez déjà opté pour SGE, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous inscrire à la fonctionnalité.) Elle sera d’abord disponible dans l’application Google sur Android et iOS, et la société l’ajoutera au navigateur Chrome de bureau « dans les jours à venir ».

Si vous avez accès à l’application Google sur mobile, Google affichera un ensemble « d’éléments clés » générés par l’intelligence artificielle à partir d’un article après avoir appuyé sur une icône au bas de l’écran. La fonctionnalité est conçue pour fonctionner « uniquement sur les articles librement accessibles au public sur le Web » ; Google précise que cela ne fonctionnera pas avec les sites Web que les éditeurs marquent comme payants.


Écoutez également :

Hashtag Tendances, 10 août 2023 — Des améliorations à SGE, Google tente d’attirer les employés au bureau et de nouvelles puces Apple et Nvidia

Hashtag Tendances, 3 août 2023 — Les cartes en ligne, le robot RT-2, des « chatbots » chez Meta et plus de 3 milliards d’utilisateurs Facebook

Hashtag Tendances, 27 juillet 2023 — « Apple GPT », Microsoft et l’IA, Sergey Brin chez Google, TikTok et le texte


Hashtag Tendances fait partie du réseau de balados d’IT World. Visitez le site ITWorldCanada.com pour y écouter de pertinents balados d’actualités technologiques en anglais, ainsi que le site DirectionInformatique.com pour les balados en français.

De plus, ne manquez pas de vous abonner à notre infolettre au DirectionInformatique.com, afin de recevoir par courriel les nouvelles du secteur des technologies en français.





Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button