Politique

Madagascar/ Élections présidentielles : Les dés sont jetés – Afrimag


Sitôt sorti par le gouvernement le décret convoquant les électeurs pour le premier tour des présidentielles au 9 novembre 2023, la machine électorale s’accélère.
Le 10 août, les USA octroient 900.000 dollars en vue des élections libres, équitables et inclusives.

Si 400.000 dollars de cette enveloppe servent à soutenir les activités d’éducation civique, les 500.000 restants sont versés au «basket fund» pour renforcer la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Claire A. Pierangelo, ambassadeur des USA herself s’est déplacée au siège de la CENI accompagnée de Natash Van Rijn, Représentante du PNUD annonçant cette contribution auprès d’Arsène Dama Andrianarisedo, Président de la CENI. “Ces fonds faciliteront la participation inclusive de tous au processus électoral, garantiront que la CENI soit prête à organiser les élections, ils soutiendront la formation des agents électoraux et favorisent la sensibilisation des communautés à travers Madagascar”, déclare-t-elle.

Après l’Union européenne et la France d’une valeur de 1 million d’euros chacune et une partie de 3 millions d’euros d’Allemagne pour cinq pays africains dont Madagascar, dans le “basket fund”, les USA affichent ainsi leur détermination à soutenir la CENI dans sa tâche noble de bien gérer le processus électoral. Le Japon, a de son côté octroyé du matériel roulant à la CENI et ses démembrements d’une valeur de 4 millions d’Ariary. Du côté du Représentant résident des Nations Unies à Madagascar, lors du troisième dialogue national de la CENI le 27 juillet, l’on attend avec impatience une participation en plus de la part du gouvernement de Ntsay Christian.

Fiabilité des listes électorales

A la CENI après l’arrêt définitif des listes électorales à quelque 11 millions d’électeurs, l’heure est à la fiabilité du registre national électoral. Des représentants du parti TIM de l’ancien président Marc Ravalomanana ont eu la possibilité de voir les tâches de rectification matérielle des anomalies au siège de la CENI. Auquel s’activent des opérateurs de saisie, en vue d’effacer des doublons. Mais aussi de vérifier les erreurs de transcription sur les informations touchant les électeurs, sans toucher au nombre total des électeurs.

Autant des actions misant sur la fiabilité des listes électorales et la transparence du processus électoral tenant compte des recommandations des auditeurs, tant internationaux (OIF) que nationaux. Avec ces travaux de rectification, les réserves de ces derniers sont levées.

Pas plus tard que ce 17 août 2023, les auditeurs nationaux : Fenoherina Andrianampisoa (du parti TIM) et Andriamaro Rajaonrifetra (de HFKF, association de la société civile) viennent de présenter officiellement leur rapport auprès du président de la CENI, marquant des efforts entrepris par cet organe de gestion des scrutins à Madagascar.

Des candidats en lice…

Contrairement aux autres organisations en dehors du pouvoir, comme Tim, Arema, Leader-Fanilo, Undd, Fim, Tsara Tahafina, Tamima, Kintana, OTRIK’AFO, … le MMM n’a pas participé au troisième dialogue national organisé par la CENI.

Ce qui n’empêche pas à Hajo Andrianainarivelo Président du MMM de se lancer dans la joute électorale. Il est le second candidat déclaré après Marc Ravalomanana, Président du TIM lors du congrès national du parti, fin juin 2023. On note ensuite le député de l’opposition élu à Toamasina et Président du MTS Roland Ratsiraka. Un jeune professeur d’informatique et patron des médias Tahiana Razafinjoelina a annoncé également sa candidature, de même que Rasoamaka James, déjà candidat en 2018 mais rejeté par la Haute cour constitutionnelle (HCC).

La dernière candidature annoncée est celle de Lalaina Harilanto Ratsirahonana, fils du vieux conseiller politique et non moins ancien Premier ministre et ex-Président de la Transition Norbert Ratsirahonana, qui se présente au nom d’un mouvement chrétien “Fihavantsika”mais pas au parti de son père l’AVI.

D’autres personnalités politiques comme le député Siteny Randrianasolonaiko en tête de la tournée “Mihava Tour”, l’ancien Président Hery Rajaonarimampianina, l’ancien ambassadeur et Président de Tsara Tahafina Paraina Auguste ainsi que l’opérateur Andry Raobelina n’attendent que leur déclaration. Il en est de même pour l’actuel président Andry Rajoelina.





Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button