Sciences

Qu’est-ce qu’une « super lune bleue » et comment l’observer en … – 20 Minutes


Après les Perséides, qui ont illuminé les Nuits des Étoiles le week-end du 12 au 13 août 2023, le ciel va à nouveau s’éclairer dans la nuit du 30 au 31 août prochain, cette fois à l’occasion de la « super lune bleue », rapporte TF1 Info. À cette occasion, notre satellite va apparaître, pour la deuxième fois dans le mois, légèrement plus grand et plus brillant que d’habitude. Une nouvelle occasion de faire de belles observations spatiales.

Qu’est-ce qu’une « super lune bleue » ?

Dans le détail, la « super lune bleue » n’a rien de surnaturel. Il s’agit simplement d’une appellation populaire issue du vocabulaire de certaines tribus amérindiennes. On parle de « super lune » lorsque notre astre est en périgée-syzygie. Dans cette position, la Lune, dont l’orbite autour de la Terre ne forme pas un cercle parfait, mais une ellipse, se retrouve particulièrement proche de notre planète, à au moins 90 % de son point de plus proche, situé à 356.500 km, comme le précise Le Huffington Post.

La syzygie est quant à elle l’appellation scientifique de la pleine lune. Enfin, on parle ici de « lune bleue » car c’est la deuxième fois dans le mois qu’une pleine lune survient, ajoute TF1. Un mois ne contient généralement qu’une pleine lune, pour trois pleines lunes par saison. Mais pour certaines raisons, il se peut qu’une deuxième pleine lune s’ajoute dans le mois ou qu’une quatrième pleine lune s’ajoute dans la saison. On parle alors respectivement de lune bleue calendaire et de lune bleue saisonnière. Toutes ne sont pas toujours des super lunes, le phénomène devant également coïncider avec un périgée.

Comment l’observer ?

Pour l’observer, différentes options sont envisageables. Tout d’abord, en raison de la pollution lumineuse, il est conseillé de s’éloigner le plus possible des villes et de se trouver en campagne. Certains lieux, comme les parcs naturels ou les observatoires, offrent des conditions d’observation exceptionnelles.

Ensuite, pour scruter cette « super lune bleue », il faut simplement lever les yeux aux ciels. Mais bien sûr, l’usage de bonnes jumelles, ou, encore mieux, d’un télescope, peut rendre l’expérience encore plus captivante. Pour ceux qui n’ont pas de télescope ou qui ne savent pas l’utiliser, il est possible de se rapprocher d’associations d’astronomes amateurs, qui seront certainement nombreuses à être de sortie dans la nuit du 30 au 31 août 2023.






Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button