Immobilier

Qui est Country Garden, ce géant chinois de l’immobilier au bord de … – BFM Business


Géant chinois de l’immobilier, Country Garden se retrouve dans une situation financière très tendue alors que le groupe, ultra endetté, ne parvient plus à rembourser ses intérêts.

La crise immobilière continue de faire vaciller l’économie chinoise. Après les déboires d’Evergrande il y a deux ans, tous les regards se portent désormais sur un autre fleuron du secteur: Country Garden. Fondé en 1992 dans la province de Guangdong, Country Garden est considéré comme le plus grand promoteur chinois en termes de ventes de biens immobiliers. Du moins jusqu’à présent.

Car l’entreprise se trouve aujourd’hui dans une situation financière plus que tendue, dans le sillage de la crise qui frappe un secteur qui a longtemps représenté le quart du PIB de la Chine. Sa dette était notamment estimée à 1152 milliards de yuans (150 milliards d’euros) fin 2022. L’agence Bloomberg la chiffre même à 1400 milliards de yuans (176 milliards d’euros).

Ce mercredi, le groupe, longtemps réputé solide financièrement, a averti que des “incertitudes considérables” pesaient sur ses remboursements. Au point qu’un défaut de paiement pourrait intervenir en septembre. Avec des répercussions potentiellement catastrophiques sur le système financier et l’économie chinoises.

Country Garden, qui doit publier d’ici à la fin du mois ses résultats semestriels, dit s’attendre à une perte nette de l’ordre de 45 à 55 milliards de yuans (entre 5,6 et 7 milliards d’euros). La situation de l’entreprise est d’autant plus précaire qu’environ 60% de ses projets sont situés dans des villes chinoises de petite taille, où les prix de l’immobilier ont le plus chuté et l’essentiel de ses clients a le pouvoir d’achat le plus limité.

Un méga-projet qui tourne au fiasco

Figurant au classement Forbes des 500 plus grosses entreprises du monde, Country Garden est également présent à l’étranger. Le promoteur qui employait fin 2022 70.000 personnes a notamment fait parler de lui à travers un gigantestque projet immobilier en Malaisie sur des îles artificielles.

Lancé en 2016, ce projet de 100 milliards de dollars baptisé “Forest City” a pour ambition de créer “la ville du futur intelligente et verte” sur quatre îles artificielles au sud de la Malaisie. Sept ans plus tard, la ville qui devait s’étendre sur 30 km2 et accueillir 700.000 habitants ressemble désormais à une “ville fantôme”, rapporte Le Figaro, alors que seuls 28.000 habitations ont été construites sur une seule des quatre île à ce stade. 90 % des commerces seraient par ailleurs “à l’abandon”, note le quotidien. Le prix des logements, 2800 euros le mètre carré en moyenne, est notamment pointé du doigt pour expliquer ce fiasco.

Country Garden refuse toutefois de dire que le projet est “raté” et assure qu’il a seulement été ralenti par la crise du Covid et le ralentissement de l’économie mondiale. Il promet toujours son achèvemement pour 2035.

Patronne milliardaire

Country Garden est dirigé par Yang Huiyan, qui était encore récemment la femme la plus riche d’Asie. La quadragénaire est devenue milliardaire lorsqu’elle a hérité en 2005 des actions de son père, le fondateur de Country Garden. Depuis 2021 la discrète femme d’affaires a régulièrement vu sa fortune fondre à mesure que la crise de l’immobilier fragilisait lourdement le secteur.

Yang Huiyan, qui a perdu en deux ans près de 29 milliards de dollars selon le classement Bloomberg des milliardaires, dispose d’une richesse estimée à 5,3 milliards. Pour soutenir Country Garden, elle et sa famille ont puisé dans leurs deniers personnels l’équivalent de 4,9 milliards de dollars, selon le groupe.

Outre l’immobilier, son coeur de métier, Country Garden est aussi présent depuis 2019 dans la robotique gastronomique. Il conçoit différents types de robots de cuisine et a ouvert l’an dernier un gigantesque restaurant entièrement robotisé dans la ville de Foshan, où le groupe a son siège. L’établissement peut accueillir jusqu’à 600 personnes et sa vingtaine de robots peuvent préparer trois types de plats, dont de la fondue chinoise, selon la presse officielle.

Top Articles



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button