Politique

Géorgie : la Cour constitutionnelle autorise l’ouverture d’une … – Le Figaro


La présidente de la Géorgie, Salomé Zourabichvili, s’exprime lors d’une session plénière au Parlement européen à Bruxelles, le 31 mai 2023. KENZO TRIBOUILLARD / AFP

La Cour constitutionnelle considère que le «pouvoir de représentation dans le domaine de la politique étrangère» de Salomé Zourabichvili, pro-occidentale, a été exercé sans l’accord de son gouvernement.

La Cour constitutionnelle de Géorgie a autorisé lundi 16 octobre l’ouverture d’une procédure de destitution contre la présidente pro-occidentale Salomé Zourabichvili, après l’avoir reconnue coupable de «violation» de la Constitution.

«Le 31 août, les 1er et 6 septembre 2023, lors de visites de travail à l’étranger, la présidente géorgienne Salomé Zourabichvili a exercé un pouvoir de représentation dans le domaine de la politique étrangère sans l’accord du gouvernement, violant ainsi la Constitution», a déclaré le président de la Cour constitutionnelle, Merab Tourava.

Pour que la dirigeante soit destituée, il faudra que le Parlement géorgien vote à la majorité des deux tiers, soit 100 députés sur 150. Or, Le Rêve géorgien (au pouvoir) dispose actuellement de 90 sièges et devra convaincre dix députés de l’opposition, ce qui a peu de chance d’arriver selon les observateurs.

Énième crise politique

Le parti au pouvoir avait entamé début septembre une procédure de destitution de Salomé Zourabichvili, très critique du gouvernement de son pays, provoquant une énième crise politique dans ce pays aux relations complexes avec Moscou.

C’est la première fois qu’un parti au pouvoir engage une telle procédure de destitution dans cette ancienne république soviétique d’environ quatre millions d’habitants.

Le parti au pouvoir avait notamment interdit à Salomé Zourabichvili de se rendre prochainement dans dix pays dont l’Ukraine et malgré ce refus, la première femme présidente en Géorgie a fait un déplacement en Allemagne. Les députés devraient se réunir et voter «dans la semaine», a précisé lundi le président du Parlement, Chalva Papouachvili.

Alors que les relations entre Moscou et Tbilissi ont été très difficiles depuis l’orientation pro-UE et pro-Otan prise en 2004, et a fortiori depuis une intervention militaire russe en 2008 suivies de la reconnaissance par Moscou de deux régions séparatistes géorgiennes, le gouvernement du Premier ministre Irakli Garibachvili a entrepris l’année dernière un rapprochement.

Cette politique suscite l’inquiétude d’une partie de la société qui craint une dérive autoritaire et la désapprobation de Salomé Zourabichvili, qui ne voit d’avenir pour son pays qu’au sein de l’Union européenne.


data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button