Droit international

La Suisse adopte de nouvelles sanctions contre la Russie – Le Temps


La Suisse adopte de nouvelles sanctions contre la Russie

La Suisse met en œuvre un onzième paquet de mesures à l’encontre de la Russie. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur ce mercredi à 18 heures, annonce le Conseil fédéral. La Suisse suit attentivement les discussions menées à ce sujet au niveau international et travaille en intense collaboration avec l’UE et d’autres partenaires, assure le Conseil fédéral.

  • L’interdiction d’exporter des biens à double usage et des biens susceptibles de contribuer au renforcement militaire et technologique de la Russie est étendue à 87 nouvelles entreprises, parmi lesquelles figurent également des entreprises de pays tiers ayant livré ce type de biens à la Russie.

  • La liste des biens soumis à une interdiction d’exportation est étendue aux composants électroniques et aux précurseurs d’armes chimiques.

  • La vente en Russie de droits de propriété intellectuelle ou de secrets d’affaires en rapport avec certains biens est dorénavant interdite, afin d’empêcher la production dans ce pays de biens qui ne peuvent pas lui être livrés.

  • L’interdiction de transit par la Russie a également été étendue à d’autres biens, comme les carburéacteurs et les additifs pour carburants , ainsi qu’aux biens propices à une utilisation dans l’industrie aéronautique ou spatiale.

  • La vente de valeurs mobilières à des ressortissants russes ou à des entités établies en Russie est interdite, quelle que soit la monnaie dans laquelle elles sont libellées.

  • Le Conseil fédéral, comme l’UE, a prévu des dérogations dans le secteur humanitaire , mais aussi pour autoriser les désinvestissements suisses en Russie.

La sonde lunaire russe Luna-25 mise en orbite

La première sonde lunaire russe lancée en près de 50 ans, Luna-25, a été placée avec succès en orbite lunaire, annonce l’agence spatiale russe Roscosmos. «Pour la première fois dans l’histoire contemporaine de la Russie une station automatique a été placée sur l’orbite lunaire à 12h03, heure de Moscou – 11h03 en Suisse», indique son service de presse. Le lancement de la sonde Luna-25 est la première mission lunaire pour Moscou depuis 1976, époque à laquelle l’URSS faisait figure de pionnier dans la conquête spatiale.

Sa mission: donner un nouvel élan au secteur spatial russe, en difficulté depuis des années en raison de problèmes de financement et de scandales de corruption, et désormais isolé du fait de la guerre en cours en Ukraine. Le président Vladimir Poutine a promis de poursuivre le programme spatial russe malgré les sanctions, prenant pour exemple l’envoi par l’URSS du premier homme dans l’espace en 1961, en pleine escalade des tensions Est-Ouest.

Le FSB russe affirme avoir «éliminé» quatre «saboteurs» ukrainiens à la frontière

Les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé mercredi avoir «éliminé» quatre «saboteurs» ukrainiens qui tentaient de pénétrer depuis l’Ukraine dans la région frontalière de Briansk, ont rapporté les agences de presse russes.

Le FSB et les forces du ministère russe de la Défense ont «empêché une tentative d’un groupe de renseignement et de sabotage ukrainien de pénétrer dans le territoire russe», ont indiqué les services de sécurité dans un communiqué, cité par les agences. «Quatre saboteurs ont été éliminés», affirme-t-il sans préciser de date.

Le groupe américain The Killers s’excuse pour avoir invité un Russe sur scène en Géorgie

Le groupe de rock américain The Killers a présenté ses excuses mercredi après avoir invité un fan russe sur scène lors d’un concert en Géorgie, suscitant les huées de la foule dans ce pays du Caucase aux relations complexes avec Moscou. «Nous n’avions pas l’intention de contrarier qui que ce soit et nous nous en excusons», a posté sur Facebook la formation qui se dit «aux côtés» des habitants de ce pays qui s’était opposé à la Russie lors d’une courte guerre en 2008.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, on voit Brandon Flowers, le leader du groupe, inviter mardi soir un fan à monter sur scène lors d’un concert dans une salle située sur la côte de la mer Noire. «Ce type est russe. Vous êtes d’accord pour qu’un Russe nous rejoigne?», demande Brandon Flowers, ce qui provoque des huées de la part de la foule. «Vous ne voyez pas que c’est l’un de vos frères?», demande-t-il ensuite, avant de s’indigner du «chacun chez soi dès qu’on parle de frontières», certains spectateurs quittant les lieux.

Un tribunal moscovite gèle le capital des filiales de Credit Suisse et UBS

Le Tribunal arbitral de la ville de Moscou a prononcé un arrêt interdisant aux filiales russes de Credit Suisse (CS) et UBS de disposer librement de leur capital-actions. Sollicitée mercredi, la direction du géant bancaire fusionné n’a pas souhaité commenter. Les mesures provisionnelles de la justice moscovite empêchent spécifiquement les deux établissements de vendre ou d’offrir en garantie leurs propres titres ou ceux de tiers, ou de les hypothéquer de quelque manière que ce soit, selon l’arrêt dont AWP a pu se procurer une copie. Elles font suite à une demande de la banque Zenit dans le cadre d’une procédure de mise en faillite déposée à l’encontre de Credit Suisse le 7 août.

L’établissement russe avait mis en avant le risque de cessation des activités des deux banques helvétiques en Russie et l’impossibilité de faire valoir ses droits dans la juridiction de la partie débitrice. Le tribunal arbitral a retenu que CS et son «successeur légal» UBS disposaient en Russie d’avoir susceptibles d’honorer des créanciers, «pour lesquels il existe un risque élevé de perte» selon Zenit. Il a cependant rejeté la demande de la banque visant à saisir des liquidités à hauteur de 13,6 millions de dollars – soit 1,26 milliard de roubles au cours du 3 août – se trouvant sur les comptes de la filiale moscovite de Credit Suisse, et autant sur ceux de la filiale d’UBS, dans la mesure où Zenit n’a pas fourni d’arguments tangibles quant à la nécessité et la proportionnalité d’une telle mesure.

La Roumanie «condamne fermement» les nouvelles attaques russes sur le Danube

«Je condamne fermement les attaques russes répétées contre des innocents et des infrastructures civiles, y compris contre des silos à grains dans les ports ukrainiens de Reni et d’Izmaïl», a réagi sur X (ex-Twitter) la ministre des Affaires étrangères roumaine Luminita Odobescu. «A travers ces violations flagrantes du droit international, la Russie continue de mettre en danger la sécurité alimentaire et de la navigation en mer Noire.»

En Suisse, des restrictions de voyage s’appliquent désormais pour les voyages en provenance de l’Ukraine occupée

Les personnes des régions de l’Ukraine occupées par la Russie ne peuvent plus obtenir de visa Schengen. Elles ne pourront plus non plus franchir une frontière extérieure de l’espace Schengen avec un document de voyage émis par la Russie. Le Conseil fédéral a repris mercredi cette règle de l’UE. Les passeports ordinaires et les passeports diplomatiques, les autorisations de séjour pour apatrides, les certificats de retour et les pièces d’identité des gens de mer ne sont plus reconnus. Cette règle s’applique également aux régions sécessionnistes de la Géorgie.

En tant qu’État membre de Schengen, la Suisse est tenue de reprendre les décisions de l’UE. Malgré les restrictions, des visas peuvent être délivrés pour des motifs humanitaires, pour des motifs d’intérêt national ou en raison d’obligations internationales.

Un mort dans un bombardement ukrainien sur une région russe frontalière

Une personne a été tuée et deux autres blessées mardi dans un bombardement ukrainien dans la région russe de Belgorod, frontalière de l’Ukraine, a indiqué mercredi le gouverneur régional, Viatcheslav Gladkov. «Malheureusement, il y a un mort», un homme qui a succombé à ses blessures dans la localité de Novaïa Tavoljanka, a-t-il annoncé sur Telegram, ajoutant qu’une femme était hospitalisée après avoir reçu des éclats d’obus et qu’un autre homme souffrait d’une commotion cérébrale.

Un premier cargo quitte un port ukrainien de la mer Noire via un nouveau couloir maritime

Un premier cargo a quitté le port ukrainien d’Odessa, au bord de la mer Noire, via un nouveau couloir maritime mis en place par Kiev, a annoncé mercredi le ministre ukrainien en charge des infrastructures.

«Le porte-conteneurs Joseph Schulte (…) a quitté le port d’Odessa et navigue le long du couloir temporaire établi pour les navires civils», a annoncé Oleksandre Koubrakov, cité dans un communiqué. La Russie avait pourtant menacé de prendre pour cible militaire potentielle tout bateau navigant vers ou à partir des ports ukrainiens, à la suite de l’expiration de l’accord céréalier.

Des drones russes ont frappé des entrepôts de céréales dans la région d’Odessa

L’Ukraine a accusé mercredi la Russie d’avoir lancé des attaques de drones destructrices contre des entrepôts de céréales sur un port du Danube dans la région d’Odessa. «Les terroristes russes ont mené deux attaques par drones dans la région d’Odessa cette nuit», a annoncé le gouverneur de la région d’Odessa Oleg Kiper sur les réseaux sociaux. «Conséquence des frappes ennemies sur un des ports du Danube: des entrepôts de céréales ont été endommagés», a-t-il ajouté.

L’Ukraine affirme avoir repris un village sur le front sud

L’Ukraine a affirmé mercredi avoir repris un village sur le front sud, dans la région de Donetsk, dans le cadre de sa contre-offensive contre la Russie. «Ourojaïné a été libéré. Nos défenseurs sont établis à proximité. L’offensive continue» dans la région, a annoncé la vice-ministre de la Défense, Ganna Maliar, dans un communiqué sur les réseaux sociaux.

Lire aussi: En graphiques – Comment la contre-offensive de Kiev se heurte aux fortifications russes

La Russie ignore la réalité des viols mais s’interroge sur l’infidélité de ses soldats en Ukraine

Les épouses des militaires russes n’entendent pas parler des viols en Ukraine: la presse officielle n’en parle jamais. En revanche, les liaisons de leurs maris dans les territoires occupés font partie de leurs principales préoccupations.

Lire l’article complet

Moscou annonce avoir abattu trois drones ukrainiens dans la région de Kalouga

La Russie a dit mercredi matin avoir abattu trois drones ukrainiens dans la région de Kalouga située au sud-ouest de Moscou, sur fond de multiplication d’attaques de ce type visant la capitale russe. Vers 5h locales (22h en Suisse), une tentative d’attaque de Kiev au moyen de «trois véhicules aériens sans pilote (…) dans la région de Kalouga a été déjouée», a rapporté le ministère russe de la Défense sur Telegram.

«Tous les drones ont été détectés et détruits à temps par les systèmes de la défense aérienne russe», a fait part le ministère, qui a ajouté que l’attaque n’a fait ni victime ni dégât. Les engins ont été neutralisés «dans le sud de la région» de Kalouga, a indiqué le gouverneur local Vladislav Chapcha sur Telegram.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button