Droit international

Le soldat américain détenu en Corée du Nord y est entré … – Arabnews fr


LOS ANGELES : “Je ne serai pas là demain. Je serai en détention”: voilà le message qu’a envoyé à son greffier un juge de Californie soupçonné d’avoir tué sa femme en étant ivre, avec un pistolet qu’il portait à la cheville, selon la justice américaine.

Ce magistrat de 72 ans, Jeffrey Ferguson, a comparu mardi devant un tribunal de Los Angeles lors d’une audience préliminaire au cours de laquelle il a plaidé non coupable.

Le juge a été arrêté chez lui, où la police a retrouvé le cadavre de sa femme avec une balle dans la poitrine et un impressionnant arsenal de 47 armes à feu et 26 000 munitions.

Selon l’accusation, M. Ferguson sentait fortement l’alcool lors de son interpellation et aurait lâché aux policiers: “Eh bien, je crois que j’en ai fini pour un moment.”

Une dispute conjugale entre Jeffrey Ferguson et sa femme Sheryl, 65 ans, a éclaté le 3 août dernier dans un restaurant chic d’Anaheim, près de Los Angeles. Le juge a alors “pointé son doigt vers sa femme en imitant une arme à feu”, a expliqué le procureur.

Le couple a poursuivi son altercation à la maison et Sheryl aurait alors lâché “quelque chose du genre: (…) Pourquoi tu ne pointes pas une vraie arme à feu sur moi?”, a ajouté le procureur.

Le juge a alors “sorti son pistolet de son étui à la cheville et lui a tiré dessus” à bout portant, selon l’accusation.

Face aux secouristes, qu’il a lui-même appelés, M. Ferguson a refusé de dire si c’était bien lui qui avait tiré.

Mais le juge s’est confessé auprès de son greffier et de son huissier, à qui il a envoyé un SMS, selon l’enquête.

“J’ai perdu la tête. Je viens de tirer sur ma femme. Je ne serai pas là demain. Je serai en détention. Je suis vraiment désolé”, a-t-il écrit dans ce message, lu par le procureur à l’audience.

M. Ferguson, qui est juge depuis 2015, possédait ces armes à feu de manière légale.

“Il s’agit d’un tir involontaire et accidentel et non d’un crime”, a assuré mardi son avocat, Paul Meyer, à la presse.

Le juge a été libéré sous caution, avec interdiction de boire de l’alcool. Il doit comparaître à nouveau devant le tribunal le 30 octobre.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button