Problèmes sociaux

Le soldat américain détenu en Corée du Nord y est entré … – Le Figaro


Le soldat américain de 2e classe Travis King. SOCIAL MEDIA / REUTERS

Le soldat de l’armée américaine qui est entré en Corée du Nord au mois de juillet «a reconnu y être entré illégalement», a annoncé mercredi 16 août l’agence d’État nord-coréenne KCNA, citant un rapport d’enquête. «Selon une enquête d’un organe compétent de la RPDC (République populaire démocratique de Corée, ndlr), Travis King a reconnu être entré illégalement sur le territoire de la RPDC», a rapporté KCNA, utilisant le nom officiel de la Corée du Nord.

Il s’agit de la première déclaration publique de Pyongyang depuis le début de l’affaire King. Ce soldat américain devait rentrer aux États-Unis après avoir eu des ennuis avec la justice sud-coréenne, mais il a en fait traversé la frontière avec le Nord le 18 juillet en se mêlant à un groupe de touristes qui visitait la zone démilitarisée séparant les deux Corées.

«Au cours de l’enquête, Travis King a confié qu’il avait décidé de venir en RPDC car il abhorrait les traitements inhumains et la discrimination raciale au sein de l’armée américaine», a affirmé KCNA. Il a «exprimé sa volonté de chercher refuge en RPDC ou dans un pays tiers, se disant désabusé face à la société inégalitaire américaine», a encore assuré KCNA, précisant qu’une enquête du régime était toujours en cours.

Travis King «a été maintenu sous contrôle par des soldats de l’Armée populaire de Corée alors qu’il était entré délibérément» dans une zone nord-coréenne, a ajouté l’agence, confirmant pour la première fois la détention du militaire. King, soldat de deuxième classe, sortait de prison en Corée du Sud après une rixe dans un bar et une altercation avec la police. Il devait retourner aux États-Unis pour faire face à des sanctions disciplinaires.

Le jeudi 3 août, le commandement américain avait indiqué que Pyongyang «répondait» aux sollicitations concernant le militaire. Le chef de la diplomatie Antony Blinken, qui avait aussi confirmé que le contact était établi avec Pyongyang, avait cependant dit ne pas avoir d’information concernant la localisation ou l’état de santé de Travis King.

Les deux Corées sont techniquement toujours en guerre depuis 1953, car c’est un armistice et non un traité de paix qui a mis fin au conflit armé. Des fortifications pullulent à la frontière, mais seul un muret de béton les sépare au niveau de la zone de sécurité commune (JSA), qui reste moins difficile à traverser malgré la présence de soldats.



Source link

Charlotte Lambert

Voyageuse d'idées et jongleuse de mots, je suis Charlotte Lambert, une Spécialiste de l'Art de Rédiger tissant des histoires qui transcendent les frontières. Mon parcours à l'Institut Catholique de Toulouse a été le ferment de ma passion pour l'écriture. Tel un guide littéraire, j'explore les méandres des organisations internationales, les échos des événements mondiaux, les trésors du système éducatif, les énigmes des problèmes sociaux, et les horizons infinis du voyage. Mon stylo danse entre les lignes, infusant chaque article d'une authenticité inébranlable. Joignez-vous à moi dans ce périple où les mots sont les balises qui éclairent le chemin de la compréhension mondiale, où l'événementiel devient un kaléidoscope de perspectives, où l'éducation se dessine avec la richesse de l'avenir, où les enjeux sociaux prennent une nouvelle dimension et où chaque page est un pas vers l'ailleurs.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button