Des sports

Sigean : à la poursuite du rêve d’Enzo – L’Indépendant


Le 29 décembre 2022, l’on apprenait la disparition d’Enzo Balmigère peu de temps après son père Gilles. Pour les médecins, c’était un accident de la vie “, mais pour la famille et son entourage ce n’est autre que la dure réalité du cancer qui vient de frapper, une fois encore. Alors qu’il est en Nouvelle-Zélande, où il vit et prépare un Iron man, Enzo est frappé de maux de tête. Le diagnostic tombe et il est d’une violence rare “, raconte sa mère Cathy. Sa maladie ne lui a fait aucun cadeau et après quatre opérations, des séances de chimiothérapie et des traitements expérimentaux, le corps d’Enzo lâche à 26 ans, même si le jeune homme reste philosophe jusqu’au bout.

Enzo one life

Bien qu’il ait perdu son combat, lui et sa famille n’ont considéré que ce n’était qu’un premier round. Lui qui était plein de force, même dans la maladie, répétait “One life” (on n’a qu’une vie) comme un mantra pour profiter de la vie. Non sans émotion, sa mère avoue que son fils a vécu la vie dont il rêvait . Des mots durs à dire, mais qui reflètent la réalité. Il faut dire que le jeune homme a visité plus de 30 pays et s’est imprégné de chacune des cultures dont il a été le témoin privilégié. Au point qu’il avait changé sa vision du monde au profit d’une grande sagesse. C’est tout cela qui conduit son frère Théo et sa mère à créer une association Enzo one life. À l’image de sa vie, cette association qui aura pour but de financer la recherche contre les cancers pédiatriques à l’oncopôle de Toulouse, mais aussi d’aider à la réalisation du rêve d’un patient de l’oncopôle. Tout cela sera en grande partie possible grâce au sponsoring et à des événements sportifs. Et vu les témoignages de soutien et les promesses de dons que reçoit la famille d’Enzo, la volonté de ce dernier risque bien de prendre forme.

Un challenge sportif

Car en plus de créer cette association à but caritatif, Cathy, Théo et son entourage proche ont lancé l’organisation d’un run & bike à Port Mahon, l’un des endroits préférés d’Enzo. Ainsi, samedi 7 octobre, le challenge Enzo Balmigère proposera deux parcours à 50 binômes de 10 km et 20 km. Là aussi, l’engouement est tel que les inscriptions, qui auront lieu en ligne d’ici mardi 15 août, risquent de vite saturer. Ce nombre de places limitées est dû à la sécurité car c’est très compliqué d’organiser avec plus de participants en aussi peu de temps “, explique sa maman. À terme, la famille voudrait que le challenge devienne un triathlon, la dernière passion d’Enzo. Une chose est certaine, c’est que l’impact qu’a eu Enzo sur son entourage a été énorme, au point de continuer à fédérer autour de lui aujourd’hui encore.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button