Immobilier

Talanx devient plus optimiste après le premier semestre – l’action … – Zonebourse.com


HANOVRE (dpa-AFX) – Après un bénéfice record au premier semestre, le groupe d’assurance Talanx place la barre un peu plus haut pour 2023. Le bénéfice du groupe devrait dépasser cette année l’objectif de 1,4 milliard d’euros, a annoncé lundi à Hanovre l’assureur dont la marque principale est HDI. Le directeur financier Jan Wicke a justifié le fait que le directoire ne relève pas plus nettement ses prévisions par la saison des ouragans qui s’annonce aux Etats-Unis et dans les Caraïbes. En outre, les récents incendies de forêt et les inondations, le cargo automobile brûlé ainsi que les amortissements sur les biens immobiliers et autres placements financiers devraient coûter quelques millions d’euros au groupe au cours du deuxième semestre.

En bourse, ces nouvelles ont été bien accueillies. L’action Talanx a gagné près d’un pour cent le matin et faisait ainsi partie des titres les plus forts du MDax, l’indice des valeurs moyennes. Depuis le début de l’année, le titre a progressé de près d’un tiers.

D’autres entreprises du secteur se sont également montrées plus optimistes pour l’année en cours. Ainsi, le patron du plus grand réassureur mondial Munich Re, Joachim Wenning, estime qu’il est plus probable que le groupe dépasse son objectif de bénéfice cette année. Et chez l’assureur munichois Allianz, le directeur financier Giulio Terzariol estime qu’il est “difficile d’imaginer que le bénéfice opérationnel n’atteigne pas la moitié supérieure de la fourchette visée”.

L’une des raisons en est l’augmentation des recettes : Ainsi, Allianz a serré la vis des prix auprès de ses clients dans l’assurance dommages et accidents, afin de compenser les sinistres qui deviennent plus chers avec l’inflation. Et les réassureurs comme Munich Re et Hannover Re ont récemment imposé des primes plus élevées dans les affaires avec les assureurs directs comme Allianz et Axa.

Cette évolution joue également en faveur de Talanx, aussi bien dans sa filiale de réassurance Hannover Re, dont le groupe détient une bonne moitié des parts, que dans l’assurance industrielle sous la marque HDI. C’est pourquoi le directoire s’est montré confiant lundi dans le fait que le chiffre d’affaires de l’assurance du groupe dépassera également cette année la valeur cible de 42 milliards d’euros.

Cette année, les grands assureurs calculent pour la première fois leurs chiffres d’affaires selon les nouvelles normes comptables IFRS 17 et IFRS 9. Le chiffre d’affaires de l’assurance remplace ainsi comme indicateur les primes encaissées jusqu’à présent et doit mieux montrer combien d’argent revient effectivement à l’assureur ou au réassureur. Les valeurs de l’année précédente ont été adaptées en conséquence.

Au premier semestre, Talanx a réalisé un bénéfice net de 827 millions d’euros, soit un cinquième de plus qu’un an auparavant. Le directoire ne veut toutefois pas extrapoler ce résultat à l’ensemble de l’année.

Ce n’est que lorsque la saison des ouragans sera terminée que l’on pourra faire d’autres déclarations, a déclaré Wicke lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. En outre, le directoire s’attend cette année encore à des amortissements sur les placements immobiliers et les participations en private equity. De plus, le groupe veut, comme son concurrent Munich Re, vendre à perte d’autres obligations à faible taux d’intérêt de son portefeuille d’investissements afin de placer l’argent de manière plus rentable. Pour ces raisons, le conseil d’administration n’a pas relevé davantage son objectif de bénéfice.

Même sans ouragans, les premiers dommages causés par des catastrophes se profilent déjà chez Talanx au troisième trimestre. Tant les inondations en Slovénie et en Autriche que les incendies de forêt en Grèce et à Hawaï et les tempêtes de grêle dans le Tyrol du Sud devraient figurer sur la liste des gros sinistres du groupe via la réassurance, a déclaré Wicke. Pour Talanx, cela signifie un sinistre d’assurance d’au moins 10 millions d’euros dans chaque cas. Cela vaut également pour le grand incendie du cargo automobile “Fremantle Highway” en mer du Nord, a expliqué Wicke.

Au deuxième trimestre, Talanx a augmenté son excédent de onze pour cent par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 404 millions d’euros. Le groupe a profité du bond des bénéfices de la Hannover Re. L’assurance des particuliers et des entreprises à l’étranger a également enregistré une nette augmentation, après que le groupe a rendu ses activités au Brésil rentables.

Talanx continue à développer ses activités à l’étranger dans ce segment par des acquisitions et des coopérations. En mai, le groupe a conclu un accord avec l’assureur américain Liberty Mutual pour la reprise de ses activités de clientèle privée et d’entreprise au Brésil, au Chili, en Colombie et en Équateur pour un montant de près de 1,4 milliard d’euros. Talanx devient ainsi, selon ses propres indications, le numéro un de l’assurance dommages au Chili et le numéro deux au Brésil./stw/men/nas



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button