Sécurité internationale

Lyon : Pathé Ciss, cette fois c’est la bonne ? – Afrik-Foot


Le nom de Pathé Ciss (Rayo Vallecano) est de nouveau sur la
table des dirigeants de l’
Olympique Lyonnais. Les Gones
avait déjà tenté de recruter le milieu de terrain lors du dernier
mercato hivernal. Mais le transfert, qui devait être de l’ordre de
7 millions d’euros plus 5 M€ en bonus, avait échoué au dernier
moment. A voir si cette fois le club rhodanien parviendra à
conclure l’opération et à enfin s’attacher les services du joueur
sénégalais.

Ils ont été égoïstes et se sont mal comportés. Il n’a pensé
qu’à ses intérêts. Ils ont été irresponsables et
irrespectueux
“, Voilà ce qu’avait lâché Pathé Ciss, en
référence aux dirigeants du club espagnol, lors de l’échec de son
transfert vers l’OL le dernier jour du mercato hivernal 2023.
L’ancien pensionnaire de Diambars, furieux de l’attitude de son
président Martin Presa au cours des négociations, avait même eu une
vivre altercation avec lui, d’après les informations qui avaient
été rapportées par L’Equipe. Des insultes avaient fusé et
la colère du joueur était telle que la sécurité de la formation
espagnole a même été obligée
d’intervenir afin d’empêcher une bagarre. Une colère sans doute
compréhensible, puisque Jean-Michel Aulas, président lyonnais à
l’époque, avait même déclaré aux médias locaux “Le club du Rayo
Vallecano n’a pas joué le jeu, évidemment vous le savez
“. Même
si cela n’excuse ni les insultes, ni la violence. Mais résumer
Pathé Ciss à cet épisode serait profondément injuste, car c’est
aussi et surtout un très bon footballeur (à l’instar de son frère
Saliou, lui aussi international), qui a su faire ses preuves au
sein de l’exigeant championnat de Liga.

Une éclosion tardive

Le natif de Dakar, 29 ans, a pris son temps avant d’éclore au
plus haut-niveau. Passé par la réserve du Dinamo Zagreb (Croatie) à
sa majorité, il ne disputera aucune rencontre avec l’équipe
première. Après cet échec sur le sol européen, Ciss rentre pays.
Durant quatre saisons et demi, il fera les beaux du Diambars FC,
l’un des clubs les plus connus au Sénégal. A l’été 2017, Pathé est
toujours jeune (23 ans) mais un peu plus expérimenté. Il tente une
nouvelle fois l’aventure européenne. Direction le Portugal, où il
effectuera deux saisons pleines en seconde division, successivement
à l’União et à Famalicão, avant
de rejoindre l’Espagne. Deux nouvelles saisons, toujours dans
l’antichambre de l’élite, mais cette fois dans le même club
(Fuenlabrada), avant de rallier la Liga grâce à ses performances.
Dans les rangs du Rayo Vallecano depuis l’été 2021, ses
performances en championnat (51 matchs et 6 buts) ne laissent pas
indifférent. Et même si ce vendredi, lors de la victoire des siens
sur la pelouse d’Almeria (2-0), le Lion est rentré en jeu à la
mi-temps, il pourrait bien être tenté d’aller rapidement établir
son nouveau fief ailleurs… Dans le Rhône ?

Mondialiste 2022

Totaliser huit capes en équipe nationale alors qu’on approche la
trentaine n’est pas forcément enthousiasmant sur le papier. Mais
comme nous l’expliquions plus haut : Pathé Ciss a pris son temps.
Convoqué pour la première fois en septembre 2022, alors qu’il a
déjà 28 ans, il dispute son premier match avec les Lions  face
à la Bolivie en amical (2-0). Deux mois plus tard, Aliou Cissé, le
sélectionneur sénégalais, l’emmènera à la Coupe du monde au Qatar. Il y
disputera trois rencontres, dont deux comme titulaire. S’il
continue à performer jusqu’à la trêve hivernale, il devrait a
priori être de l’aventure et titulaire pour la CAN en Côte
d’Ivoire, qui débutera dès le mois de janvier. Mais en attendant,
il y aura la réception du Rwanda le 9 septembre prochain (dernière
journée des éliminatoires de la CAN, sans enjeux) et une rencontre
amicale de prestige devant l’Algérie trois jours plus tard.

La sentinelle idéale ?

Doté d’un solide gabarit sans non plus être un géant (1 mètre
83), Pathé Ciss est un très bon milieu défensif. Sa capacité à
récupérer le ballon et à se montrer décisif (16 buts depuis 2017)
en feront certainement un renfort de poids pour le septuple
champion de France. Bien
que l’OL ait déjà récemment recruté Ainsley Maitland-Niles (25 ans)
et Skelly Alvero (21 ans), Laurent Blanc attend toujours une
véritable sentinelle. Même si son tempérament volcanique a parfois
tendance à conduire à des tensions, comme en témoigne l’altercation
qu’il a eu avec le président du Rayo Vallecano, Pathé Ciss en a
l’étoffe. A voir si l’affaire va (enfin) se conclure avec le club
du Rhône. Le journaliste de Foot Mercato Sébastien Denis a
d’ailleurs tweeté au sujet de son potentiel transfert à l’OL,
un
Pathé
Ciss
à 4 M€
c’est compliqué de trouver mieux.
“. D’autres sources évoquent
plutôt un montant de l’ordre de 5 millions d’euros. Son prix
devrait en tout cas être revu à la baisse. Une bonne nouvelle pour
le porte-monnaie des dirigeants rhodaniens.





Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button