Droit international

Migrants : au moins six morts après un nouveau naufrage dans la … – FRANCE 24


“Un drame humain terrible” : six exilés afghans sont morts, samedi 12 août, dans le naufrage d’une embarcation d’une soixantaine de migrants tentant de gagner l’Angleterre, et un à deux passagers portés disparus restent recherchés, le gouvernement pointant la responsabilité de passeurs “criminels”.

“Ce naufrage est un drame humain terrible”, a déploré sur le port de Calais, épicentre des secours, le secrétaire d’État à la Mer, Hervé Berville. Il a pointé “la responsabilité des trafiquants criminels” qui envoient les migrants “à la mort”, s’engageant à une “lutte implacable” face à ces réseaux.

Les six personnes décédées sont des hommes afghans, âgés d’une trentaine d’années, selon le parquet de Boulogne-sur-Mer, saisi de l’enquête. Les passagers étaient dans leur quasi-majorité Afghans, avec quelques Soudanais, et comptaient “quelques mineurs”.

Au total, 61 rescapés ont été secourus, selon M. Berville, par les gardes-côtes français et britanniques, dans une “coopération exemplaire”.

Selon la préfecture maritime de la Manche et la Mer du Nord (Premar), “deux personnes maximum pourraient être encore portées disparues” et restaient recherchées en début de soirée, l’opération mobilisant deux navires, un hélicoptère et un avion français.

Une des victimes avait été évacuée dans la matinée par hélicoptère à l’hôpital de Calais, les cinq autres prises en charge par le canot Notre-Dame du Risban de la Société nationale de sauvetage en mer.

“Cela ne s’arrêtera jamais”

“C’est assez dur, ce sont des humains”, “on ne s’habituera jamais à ramener des morts”, a déclaré sur le port le patron du canot de la SNSM, Régis Holy. Mais “il y aura encore d’autres drames”, les migrants “veulent passer, ils tentent le tout pour le tout, ils ont tout donné”, et “cela ne s’arrêtera jamais”, a-t-il prédit.

“Mes pensées vont aux victimes”, a réagi la Première ministre Elisabeth Borne sur X (ex-Twitter), saluant “l’engagement” des équipes de secours. 

“Mes pensées et prières vont à ceux affectés par cette tragique perte”, a aussi déclaré la ministre britannique de l’Intérieur, Suella Braverman.

L’embarcation a fait naufrage au large de Sangatte, dans le Pas-de-Calais, “autour de 2 h”, selon le parquet, par mer calme. Signalée “en fin de nuit”, par un navire de commerce, elle a été localisée en train de couler “en tout début de matinée” par un patrouilleur, a détaillé la Premar.

Le bateau, “vraisemblablement un canot gonflable inadapté” à la traversée sera expertisé, selon le parquet. Il a été récupéré “crevé” a indiqué M. Holy.

Pompiers et policiers s’étaient mobilisés dès le début de matinée sur le port de Calais, où des fourgons mortuaires ont pris les victimes en charge. Les rescapés ont été installés dans une salle préfectorale d’accueil d’urgence.

Multiplication des tentatives de traversées

Un porte-parole de l’association Utopia56 de soutien aux migrants a pointé pour l’AFP “la répression” à cette frontière, qui “augmente la dangerosité des traversées”. L’association Salam s’est déclarée “horrifiée”, dénonçant un “manque de courage” des autorités sur le dossier migratoire.

Environ un millier de migrants attendent actuellement sur le littoral Nord de la France un passage, selon les autorités.

Depuis mercredi soir, les tentatives de traversées s’étaient multipliées, avec le retour du beau temps. Londres a recensé jeudi 755 arrivées, un record journalier depuis le début de l’année.

D’après un décompte effectué par l’AFP, plus de 100 000 migrants ont traversé la Manche depuis le développement du phénomène des “small boats”, en 2018, en réponse au verrouillage du port de Calais et du tunnel sous la Manche.

En 2022, année record, 45 000 personnes ont réussi la traversée, malgré les périls encourus dans le détroit du Pas-de-Calais, un des plus fréquentés au monde, et la mort en novembre 2021 d’au moins 27 migrants, âgés de 7 à 46 ans, dans le naufrage le plus meurtrier recensé dans la zone.

En 2022, cinq migrants sont encore morts en mer et quatre portés disparus.

Dans le cadre de l’information judiciaire ouverte sur le naufrage de 2021, onze passeurs présumés et sept militaires – cinq du Cross Gris Nez et deux membres d’équipage du patrouilleur “Le Flamant” – sont mis en examen.

Le drame avait fait monter la tension entre Paris et Londres, qui sont depuis convenus de renforcer les moyens de sauvetage et leur lutte contre ce trafic migratoire, face auquel le gouvernement britannique a aussi redoublé de fermeté.

Avec AFP



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button