Immobilier

Comment le Grand Villeneuvois a vendu pour 700 000 € de terrains … – LaDepeche.fr


l’essentiel
Les élus du conseil d’agglomération du Grand Villeneuvois, réunis jeudi soir à Laroque-Timbaut, ont voté pas moins de 56 délibérations. Parmi elles, de bonnes nouvelles concernant la dynamique économique du territoire.

Le Villeneuvois, nouvel eldorado des entreprises ? Les signaux avancés jeudi soir lors du conseil d’agglo semblent être au vert. Jacques Borderie, vice-président en charge du développement économique, s’est mué en véritable promoteur immobilier lors de la réunion des élus à Laroque-Timbaut. Premier à prendre la parole lors de cette rencontre intercommunale, il a détaillé les enjeux des quatre cessions terrains au sein des zones économiques, qui traduisent de la bonne dynamique des entreprises en vallée du Lot.

Sur la Zac du Villeneuvois et à Saint-Antoine-de-Ficalba

Zone où plusieurs lots sont encore à pourvoir, la Zac du Villeneuvois, coincée entre la RN 21 et la route de Tournon-d’Agenais, poursuit son développement. Déjà forte de plusieurs entreprises, elle va voir deux sociétés s’agrandir et une nouvelle s’implanter. Cette dernière, c’est Acis – Atelier de Confection Industrielle Spécialisé. Basée à Cindezaygues, elle est spécialisée dans la confection sur-mesure de pièces en petites et moyennes séries, au service de clients industriels opérant dans des secteurs de pointe. À Villeneuve, la société y construira un nouvel atelier de fabrication sur près de 9 000 m², entraînant la création de 6 emplois. Non loin de là, Deurer Pet Care, dont les bâtiments verts dominent la zone d’activités, va pousser encore un peu plus ses murs. L’entreprise acquiert plus de 5 000 m² supplémentaires, pour développer encore un peu plus ses activités. Pour rappel, l’industriel emploie plus de 900 personnes sur son site villeneuvois.

« Concurrence entre collectivités »

Un peu plus au sud, dans le secteur de Laboulbène, c’est la société Soulard qui entend s’agrandir. Spécialisée dans la collecte, la valorisation de déchets – en particulier de papier –, va construire de nouveaux bâtiments à proximité de son site actuel. Ainsi, la société se positionne sur 12 500 m² de terrains. Pour sécuriser l’accès à cette zone en plein boom, les élus ont également décidé de créer un « tourne a gauche » au croisement de la route de Tournon et de la rue Alfred Nobel – un carrefour particulièrement accidentogène. Enfin, dernière zone ciblée par une entreprise, celle de Saint-Antoine-de-Ficalba. Non loin des Bennes Dalby, la société CTVI – initialement basée à Villeneuve, là où doit se construire le futur Pôle zéro déchets –, va y développer ses activités de réparation de véhicules poids lourds.

Au total, la collectivité villeneuvoise a vendu pour plus de 700 000 euros de terrains, une bonne nouvelle pour l’ensemble des élus. « C’est le résultat d’un travail dans l’ombre efficace, le fruit de réunions et de rencontres avec les entreprises » félicitait le président Guillaume Lepers, qui n’a pas manqué de souligner « la concurrence entre collectivités » pour accueillir toutes ces entreprises. Le choix de la CCI 47 de développer l’Agropole non loin de la zone du Marché-Gare confirme la bonne tendance économique du Villeneuvois. 

Le Grand Villeneuvois prend la main sur la reconversion de Saint-Cyr

L’ancien hôpital en centre-ville, fermé depuis l’ouverture du PSV, doit retrouver une utilité.
DDM G.B.

Petit à petit, les choses avancent concernant le dossier de l’ancien hôpital Saint-Cyr. Ce joyau architectural en plein cœur de ville, dont le bâtiment principal est laissé à l’abandon depuis l’implantation du Pôle de santé du Villeneuvois route de Fumel, a été visé par plusieurs projets privés, tous tombés à l’eau au fil des ans. Depuis plusieurs mois, le président du Grand Villeneuvois plaide pour une reconversion du site à l’échelle de l’agglomération. Une nouvelle étape en ce sens a été franchie jeudi soir.
Études menées par l’Etablissement foncier de Nouvelle-Aquitaine
Guillaume Lepers a disséminé plusieurs indices quant à son objectif pour Saint-Cyr. Une partie dédiée au développement du campus villeneuvois, lieu pour les associations, médiathèque… les pistes sont nombreuses. Une chose est sûre, cette opération de reconversion ne va pas se faire du jour au lendemain.« Moralement, je veux que le projet soit ficelé d’ici la fin du mandat » répète Guillaume Lepers. Pour ficeler cette reconversion, le Grand Villeneuvois prend les rênes et s’associe à l’Etablissement public foncier de Nouvelle-Aquitaine. Ce dernier devra réaliser des études sur les différents scénarios envisagés. Objectif : déterminer les coûts des travaux de dépollution et de déconstructions partielles, et donc chiffrer chacun des scénarios. « Peut-être que nous aurons les premiers coups de pioches d’ici 2026 » avance, optimiste, le président Lepers. À l’Etablissement foncier maintenant de donner un montant pour redonner vie à ce monument incontournable de Villeneuve.



Source link

Antoine Girard

Plongeant dans l'art de la plume avec une passion ardente, je suis Antoine Girard, un Artisan du Blogging tissant des récits qui embrassent le monde. Ma formation à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Paris a enrichi ma pensée créative. Tel un alchimiste des mots, je distille des articles de nouvelles internationales tout en explorant un vaste horizon de sujets tels que le droit international, le sport, l'immobilier et l'industrie cinématographique. Transparence est mon credo, chaque article reflétant mon engagement envers l'authenticité. Rejoignez-moi dans ce voyage où les mots évoquent des images vivantes, où le droit se marie avec l'action, où les terrains de jeu se mêlent à l'écran argenté, et où chaque ligne écrit l'histoire de notre monde en mouvement.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button