Sécurité internationale

Cinq armateurs s’engagent sur une décarbonation totale du … – Le Monde


« C’est ma première participation à une Conférence des parties. » Au moment de s’envoler pour Dubaï, l’émirat hôte de la 28e conférence mondiale sur le climat (COP28), Rodolphe Saadé assure qu’il n’y arrive pas les mains vides. Le président-directeur général de CMA CGM a défendu, vendredi 1er décembre, une « initiative collective », avec quatre autres armateurs de porte-conteneurs – l’italo-suisse MSC, l’allemand Hapag-Lloyd, le sud-coréen HMM et le danois A.P. Moller-Maersk, très actif dans la décarbonation d’un transport maritime, responsable de 3 % des émissions de CO2 dans le monde.

Cette charte, baptisée « Engagements des acteurs publics et privés pour la décarbonation du transport maritime », également signée par la France, le Danemark et la Corée du Sud, est une première, même si elle s’inscrit dans le cadre plus large des objectifs de l’Organisation maritime internationale (OMI), une institution des Nations unies. « Notre ambition de décarboner est très forte, explique M. Saadé au Monde. Elle passe d’abord par le respect des normes hautes de l’OMI pour la trajectoire de décarbonation : – 30 % de CO2 en 2030 [par rapport à 2008], – 80 % en 2040 et zéro émission en 2050. Pour la première fois, nous ouvrons la voie à une décarbonation totale du shipping [transport de marchandises] en 2050, et j’y crois beaucoup. »

Cet engagement s’accompagne d’une « deuxième ambition », ajoute-t-il : « Fixer rapidement une date irrévocable au-delà de laquelle tous les nouveaux navires construits devront être propulsés par des carburants de transition, alors qu’il n’existe aucune obligation aujourd’hui ; je souhaite qu’elle soit la même pour tous. » Au-delà du gaz naturel liquéfié (GNL), qui n’est pas un carburant « vert », l’initiative veut promouvoir le biométhane et l’e-méthanol, en attendant l’hydrogène ou l’ammoniac.

Des « couloirs de navigation verts »

Le transport maritime assure près de 90 % du transport de marchandises, et son tonnage a doublé en vingt ans. Or, l’écrasante majorité des cent mille navires en service fonctionne au fioul. « Les armateurs européens sont moteurs de la décarbonation, souligne le patron du numéro trois mondial des porte-conteneurs. Notre initiative est ouverte, et tous peuvent la rejoindre. » Pour l’heure, les armateurs asiatiques comme le chinois Cosco, numéro quatre mondial, le taïwanais Evergreen ou le japonais One, restent à l’écart.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Quel est l’impact climatique du transport maritime ?

Les Etats signataires du texte s’engagent à défendre devant l’OMI l’élaboration d’un cadre réglementaire, applicable en 2027. Il permettra « que tous les pays et les compagnies maritimes soient “traités de la même manière” », prévient M. Saadé. Il devra comporter une « norme internationale des émissions de gaz à effet de serre des carburants » qui favorise « les plus innovants », et une tarification de ces rejets « avec un prix prévisible » pour réduire le différentiel de prix à l’avantage du fioul lourd.

Il vous reste 55% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

Lucas Leclerc

Tel un mélodiste des pixels, je suis Lucas Leclerc, un Compositeur de Contenus Digitaux orchestrant des récits qui fusionnent la connaissance et l'imagination. Mon passage à l'Université Catholique de Lyon a accordé une symphonie à ma plume. Telle une partition éclectique, mes écrits se déploient des arcanes de la sécurité internationale aux méandres de la politique, des étoiles de la science aux prédictions des bulletins météo. Je navigue entre les lignes avec la même aisance qu'un athlète soucieux de sa santé. Chaque article est une note de transparence, une mélodie d'authenticité. Rejoignez-moi dans cette composition numérique où les mots s'entremêlent pour former une toile captivante de connaissances et de créativité, où la sécurité mondiale danse avec les étoiles, où les sphères politiques se fondent avec la météorologie, et où chaque paragraphe est une sonate pour la compréhension globale.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button